††
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Et voila, l'aventure touche à sa fin ~ Forum Fermé. Bonne continuation à tous.

Partagez|

♣ I detain a refugee in my house ♠ { PV Hermy }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
♛ L'intello de service ♕
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Lins Icho

∆ Age : 23
∆ Localisation : Poudlard/Londres

MessageSujet: ♣ I detain a refugee in my house ♠ { PV Hermy } Dim 30 Juin - 21:54

SOUVENIRS.. ( Période vacances Janvier )

Son regard était tourné vers la fenêtre. L'ombre d'un instant, ses yeux semblaient s'être jetés dans le vide et ne plus jamais revenir. Lins avait l'esprit ailleurs et semblait s'y complaire. Ou aussi faisait-il tout pour pouvoir éviter d'avoir une conversation avec sa mère.

« Lins..»

Madame Icho était une Aurore remarquable. Du tout où elle pouvait exercer sa fonction bien sûr. Lorsque Voldemort détrona Scrimgeour au Ministère de la Magie , elle se résolut à s'investir plus largement au sein de l'Ordre du Phénix, en menant des quêtes à biens et en coopérant dans des missions qui s'avéraient souvent dangereuses. Le Ministère n'avait plus rien du nid douillet pour elle . Et il avait été impératif qu'elle le quitte au plus vite. Au cours de sa carrière d'Aurore, Alice Watson avait brillament capturé de nombreux partisans du Seigneur des Ténèbres, participé de façon intrépide et vaillante à des combats sanglants. Cette femme avait en vérité cette force de caractère, qui la semblait invincible, même de l'intérieur. Elle était dure..Sèche..Froide. Tout ce qu'il y a de plus autoritaire. Enormément d'ailleurs. Et cette même femme avait donc été une sorte d'ennemie publique n°2 pour les Mangemorts car elle était à la fois une menace lorsqu'elle croisait leur regard, et à la fois,  un ennui permanent pour eux car elle parvenait chaque fois à filer, à échapper à leurs griffes. Néanmoins, ne vous y méprenez pas. La maman de Lins n'a pas toujours été cette femme qu'on croit sans coeur, insensible et qui ratatine les Mangemorts aussi vite que son ombre sans le moindre scrupule. Cette facette, c'est pour sa vie professionnelle.

Une autre facette, c'est celle de sa vie privée, sans laquelle Lins n'aurait jamais pu être celui qu'il est devenu. C'est en vérité, au plus profond d'elle, lorsque vous la connaissez et que vous n'êtes pas un Mangemort, une femme charmante, souriante, qui aime s'habiller glamour, d'un autre genre qu'avec sa robe de sorcière sombre. Elle aime rire aux éclats après une bonne blague, boire un verre de vin rouge raffiné avec ses proches, souffler des mots doux à l'oreille de son époux, caresser les cheveux de son fils.. Voilà. Alice Watson, mère de Lins, est en vérité une femme merveilleuse mais qu'on peut pas deviner telle quelle au premier abord..


« Lins, répond..»

Elle avait une voix rauque, et ses yeux vitreux le suppliaient du regard. Elle n'avait que ce pouvoir là, après tout, elle était forcée de rester sur son lit d'hopital.. Oui. L'image pourtant si indestructible et glorieuse de la mère de Lins s'était effondrée quelques semaines avant son anniversaire. Cette femme forte commença de soir en soir, à se bourrer la gueule dans des bars morbides qui n'avaient guère belle allure. Une nuit, inquiet, le père de Lins se mit à sa recherche et c'est là qu'il la découvrit, à moitié affalée sur une table, la bave coulant et l'alcool imbibant ses vêtements et ses cheveux, le regard à peine supportable. Depuis, Mr Icho avait fait amené sa femme dans un hopital moldu, pour une cure de désintoxication.

Malgré que les causes de cette situation dramatique se trouvaient humainement expliquables, Lins n'avait en quelque sorte toujours pas digéré le fait que sa mère ait brisé son image de femme invincible en se plongant dans l'alcool. Voilà une heure maintenant, que le silence régnait dans la chambre d'hopital de sa mère. Le père, lui, lisait The Times. C'était un avocat moldu qui travaillait pour le tribunal de Londres. Il représentait génétiquement l'intelligence de Lins. Lins, lui, préférait rester planter là devant la fenêtre, tandis que sa mère continuait d'agoniser en prononçant son nom.


« Répond à ta mère, Lins.»,dit brièvement Mr Icho en passant sa tête brièvement au dessus de sa gazette.

Pour une fois, il avait parlé. Lins se tourna en le regardant, mais il s'était reconcentré dans son journal. Ensuite, ses yeux ne purent s'empêcher de croiser ceux de sa mère, l'air maussade. Il y eut un silence assourdissant qu'il brisa, visiblement agacé.


«  Il faut que j'aille prendre l'air..»

Il quitta la chambre de sa mère sans dire un mot. En vérité, c'était presque quasiment le même scénario chaque fois. Il donnait l'impression qu'il reviendrait mais en vérité, il comptait juste foutre le camp et se rendre chez lui.
En chemin, le Serdaigle laissa ses pieds errafler le sol, marchant à vitesse lente, très pénible même. Il perdait foi petit à petit. Il pensait se remettre vite de ses blessures, mais vite est un bien grand mot. D'abord sa maman, saoul à temps plein, ensuite sa petite amie, morte alors qu'ils profitaient d'un amour extraordinaire tous les deux. Mais tout d'un coup, coupé de ses pensées déprimantes, le jeune homme sentit ses yeux s'éclaircir et sa vue fut troublée par un écran de fumée. Une vision semblait vouloir pénétrer dans son esprit et Lins ne s'efforça pas de lui refuser l'accès plus longtemps.

La vision parut d'abord brouillée, il y aperçut tout en flou, notamment une silhouette féminine aux cheveux bruns ondulés, visiblement paralysée. Puis la vision se voulut nette et changea d'angle de vue, c'est à cet instant que Lins se rendit compte qu'il s'agissait d'Hermione. Un flash l'aveugla et il eut un aperçu d'un écriteau de rue, la Old Bond Street. L'écran de fumée se dissipa, ses yeux s'obscurcirent pour reprendre leur couleur habituelle, tandis que Lins sentait l'angoisse de voir Hermione finir morte sur la chaussée moldue après le passage d'une cohue de Mangemorts à ses trousses. Dès lors, il se mit à courir à toute vitesse. Fort heureusement, la rue se trouvait au prochain croisement de la rue dans laquelle il s'engageait dans un effort surhumain pour la rejoindre. Arrivé dans la rue, il s'écria :


« HERMIOOONE !»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Que fais tu à Poudlard ?
Invité


MessageSujet: Re: ♣ I detain a refugee in my house ♠ { PV Hermy } Lun 1 Juil - 16:50

    - Nous avions pourtant convenus que nous resterions groupés, Hermione...
    - Puisque je te dis de me faire confiance !


Deux voix venaient de surgir de l'intérieur d'une tente qui, de l'extérieur, semblait si minuscule qu'il était impossible de penser ne fut ce qu'un instant que deux personnes pouvaient se trouver à l'intérieur de celle-ci sans être oppressées et sans être sur le point de mourir étouffées. Et pourtant, de l'intérieur, la tente offrait tout le confort nécessaire pour au moins un bon groupe de personnes. Ce genre de tente-là avait été une occasion en or, selon Hermione Granger. Depuis qu'elle savait qu'elle partirait avec Harry et Ron à la recherche des horcruxes, elle avait cherché n'importe quel moyen de leur assurer un minimum de confort durant ce temps. Et quelle chance ! Ce type de logement n'était pas spécialement donné à tout le monde en ces temps difficiles et s'avérait être une tâche compliquée d'être procuré.

Après un court moment d'interruption, les deux voix s'élevèrent encore dans cette tente au double effet pouvant être un mystère pour une personne n'ayant aucune connaissance d'un monde magique.

    - Tu reviens dans une heure, tu me le promets ?
    - Je reviendrai.

Croyant qu'elle n'en finirait jamais avec cette conversation, Hermione Granger, brillante sorcière d'Angleterre, quitta cette petite tente d'un pas pressé. Une fois à l'extérieur, elle poussa un long soupir et regarda tout autour d'elle : des pierres, des rochers, le vide, rien de bien intéressant. Du moins, rien n'était assez intéressant pour qu'elle puisse décompresser durant quelques instants.

En effet, la jeune et brillante sorcière, bien qu'au courage et au sang-froid dont la concurrence serait difficile à trouver, était épuisée mentalement de toute cette pression que lui prenait cette chasse aux horcruxes. Cela signifiait tellement de choses à la fois ; sa vie et celle de ses amis étaient en danger, mais également celle d'un bon nombre de résistants qui, sans le savoir, avaient peut-être encore une chance de s'en sortir. Il y avait également comme un goût de devoir à accomplir pour la demoiselle. Elle avait un grand coeur et aucune froideur dans les yeux pour se lancer dans une telle quête en compagnie de ses deux meilleurs amis, pour qui elle éprouvait - sans l'oublier - une grande loyauté.

Par ailleurs, ce fut sûrement le catalyseur de sa fuite temporaire : ses meilleurs amis, dont Ronald Weasley. Celui-ci avait fui depuis de longues semaines leur petit groupe, sous le coup de la pression et sûrement à cause d'un soupçon de jalousie que lui-même ne voulait pas s'avouer. Ce départ fut pour Hermione un choc d'une atrocité qu'elle n'aurait jamais cru imaginer. Les pleurs et l'angoisse avaient pris place dans son quotidien depuis ce jour où Ron avait décidé de tout plaquer. Difficile de rester concentrée sur la chasse aux horcruxes, ainsi que sur la signification d'un signe étrange écrit sur le livre de contes que Dumbledore lui avait légué, de par son testament. Cette énigme l'avait poussée à mentir à Harry en lui disant qu'elle avait besoin de se rendre à un endroit, seule, pour poursuivre ses recherches concernant la signification de ce symbole à l'apparence simple mais étrange, qui n'était sûrement pas là par hasard. Après avoir vécu six ans aux côtés d'Albus Dumbledore, Hermione savait à quel point les choses n'étaient pas hasardeuses lorsque ces dernières venaient de la part de ce grand homme. Hermione Granger avait en réalité besoin de se retrouver entièrement seule durant un petit moment.

D'un crac! sonore, elle transplana pour se rendre dans une ruelle qui lui rappelait inévitablement ses parents. Old Bond Street était l'un des endroits où ses parents aimaient se rendre, pour les éventuelles brocantes qui se faisaient encore à ce lieur-là, à leur époque. Alors qu'elle n'était que toute petite au point de n'en avoir que - en toute logique - de vagues souvenirs, Hermione pouvait se rappeler le moindre recoin de cette rue, surtout celui où se trouvait le stand des poupées de porcelaine, là où ses parents lui en avaient offertes. Elle se souvenait du nombre exact de poupées : cinq. Pas une de moins, ni une de plus. Cinq poupées pour représenter ses cinq ans qu'elle avait eus une semaine plus tôt. Hermione les avait gardées jusqu'à l'heure actuelle, bien qu'elle sut que les chances de revoir ses poupées de porcelaine étaient aussi minimes que les chances de revoir un jour sa chambre et sa maison, tout comme les chances de revoir un jour ses parents...

Cette idée la paralysa au point qu'elle se rendit compte qu'elle ne pouvait plus faire un pas de plus. Tout lui manquait ; sa vie d'avant, son village, ses parents surtout, puis toutes ces habitudes qu'elle avait prises durant sa vie et qui s'avéraient être à présent envolées. Une triste ribambelle de pensées noires traversa l'esprit d'Hermione, bien que celle-ci fut aussitôt intriguée par une voix qui venait de s'élever au loin derrière elle. D'un geste brusque, elle fit volte-face et pointa sa baguette droit vers la personne qui semblait l'interpeller. Sorcier ou moldu, la jeune sorcière ne pouvait plus reculer devant son geste. Dans le meilleur des cas, le moldu se moquerait juste d'elle pour être en train de pointer un bête bout de bois dans sa direction. Mais elle reconnut la personne assez rapidement et une sensation de chaleur réconfortante la rassura en un quart de secondes.

    - Lins...?

Hermione dût cligner des yeux à plusieurs reprises avant de vraiment réaliser que cette personne se trouvait en face d'elle. Baguette toujours pointée sur le dénommé Lins, elle ne savait dire si oui ou non il s'agissait d'une attrape pour la piéger. Elle hésita donc avant de faire un pas dans sa direction. Pire même, elle se sentit extrêmement faible face à la situation ; voir enfin un visage qui lui était autrefois familier la rendit aussitôt émotive, bien qu'elle tenta de garder ses émotions pour elle. Incapable de prononcer le moindre mot, Hermione mit tout son courage dans sa baguette au cas où le piège prendrait l'audace de se refermer sur elle...
Revenir en haut Aller en bas
♛ L'intello de service ♕
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Lins Icho

∆ Age : 23
∆ Localisation : Poudlard/Londres

MessageSujet: Re: ♣ I detain a refugee in my house ♠ { PV Hermy } Lun 1 Juil - 23:15

La Old Bond Street semblait plus déserte que jamais. Et dans son cas, c'était bien rare vu qu'il s'agissait d'une rue commerçante les plus attractives de Londres chez les moldus. C'était préférable qu'il n'y ait personne de toute façon, Lins se serait mal vu crier devant les moldus " ET ALORS CETTE CHASSE AUX HORCRUXES, MA BONNE AMIE ? ". Il en mourrait d'envie désormais .

Depuis 8 ans au moins, même si ce genre de visions avait été rarissime, il voyait toutes sortes d'objets mystérieux se brouiller dans ses visions quand celles-ci représentaient  Dumbledore, Voldemort ou Harry. Et jamais il n'était parvenu à faire la concordance entre l'objet et les personnes, jusqu'à l'an dernier, lors de la mort de Dumbledore. C'est d'ailleurs dès cet instant qu'il sut que les événements prendraient une tournure des plus dramatiques.

Ainsi Hermione se figeait là devant lui, telle une statue de pierre, la bouche entrouverte. C'était sans doute l'effet d'avoir vu un revenant, qui lui valait un tel portrait !


 - Lins...?

Tous les deux, à un mètre de l'autre, paralysés, en plein dans la rue qui se trouvait déserte. Mais en vérité, ce calme ne plaisait pas le moins du monde à Lins. Il soupçonnait que leur sécurité passerait bientôt l'arme à gauche et s'envolerait en fumée car une ombre obscure semblait planer non loin d'eux.


 
« C'est trop calme..On ne devrait pas rester ici»
fit-il remarquer à voix basse d'une voix rauque, l'air ténébreux.

Ses yeux oscillaient de la droite vers la gauche, puis vers le haut, puis en fait un peu près dans toutes les directions car il avait l'art d'analyser beaucoup tout ce qui se trouvait autour de lui. Pas le moindre tissu de cape , pas la moindre baguette ornementée d'un éclair vert, et pourtant, Lins se sentait comme piégé dans une embuscade, comme si derrière tous ces immeubles moldus, une armée de Mangemorts aussi grande que celle de l'URSS au cours de la guerre froide, se tenait prêt à les abattre par pluie de sorts furtifs. Pour plus de prudence, Lins força son esprit à activer son don de voyance. Bien que ce fut devant Hermione, ses yeux virèrent à une teinte plus pale que son bleu-vert d'origine, et sa vue se brouilla dans une épaisse couche de fumée grise.

Comme il était apte à voir passé, présent et futur, en faisant appel à des visions du moment présent, le cerveau de Lins réunissait en quelques sortes toutes ces petits visions pour lui servir de GPS. En résumé, il pouvait se permettre de vérifier tous les alentours, comme une sorte de caméra de surveillance. Et à sa plus grande crainte, des Mangemorts débarquaient d'une rue avoisinante au Chemin de Traverse et se dirigeaient dangereusement vers eux, presque alléchés comme s'ils sentaient les proies qui les attendaient. Lorsqu'il brisa sa connexion, le Serdaigle n'hésita pas à agripper le bras de l'ancienne Gryffondor et à transplaner .

A son grand soulagement, juste avant de quitter la Old Bond Street, personne n'avait pu les remarquer en train de quitter l'endroit. Ce qui était une bonne chance car ils venaient d'atterrir dans sa maison, et la maison des Icho est certainement un des lieux les plus sécurisés, en dépit du fait que sa mère est assez bien recherchée par certains Mangemorts pour qu'ils lui mettent le grappin dessus.


« Pardon..»
dit-il embarrassé.
« Mon don m'a certifié qu'on était loin d'être dans un lieu sûr. Ne t'en fais pas, pour retourner, je veillerai à te raccompagner. Tu es bien plus recherchée que moi.»


Espérant qu'elle reprendrait vite son sang froid et qu'elle prendrait son pied à se trouver dans un lieu sûr, Lins fit vaciller ses yeux tout autour de son salon, un grand salon à l'anglaise avec des papier peints de cerisiers qui perdaient leurs feuilles qui s'animaient.



« Content de te revoir, et bienvenue chez moi.»[/font][/color]
, ajouta t-il, l'air un peu plus souriant et dynamique.[/font]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Que fais tu à Poudlard ?
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ♣ I detain a refugee in my house ♠ { PV Hermy }

Revenir en haut Aller en bas

♣ I detain a refugee in my house ♠ { PV Hermy }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Upsidedown :: La Pensine-
Sauter vers: