††
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Et voila, l'aventure touche à sa fin ~ Forum Fermé. Bonne continuation à tous.

Partagez|

Trop belle pour toi. [ Feat Kennedy ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Adela Foster


MessageSujet: Trop belle pour toi. [ Feat Kennedy ] Lun 8 Juil - 21:53

Journée de merde ! Semaine de merde ! Je tirais nerveusement sur ma clope en marchant dans les rues de Londres. Rien n'avait été comme il fallait aujourd'hui, ni même cette semaine. Je n'étais pas du genre à me formaliser des remarques déplaisantes des hommes concernant ma profession ou mon physique, mais là, ça devenait sévèrement agaçant. D'autant que cette histoire avec le voleur de Londres me trottait dans l'esprit depuis que ce flic moldu m'avait filer le dossier. Je lisais et relisais les pages écrites par la police et plus je lisais, plus il m'intriguait. Il n'était pas ce genre de voleur ordinaire et basique, non, il avait autre chose. Fatiguée de tournée en rond dans mon appartement, j'avais décider de prendre l'air mais marcher dans les rues ne s'avérait pas être la meilleure des idées. Les regards des gens m’insupportaient ce soir. Je décida alors à l'angle d'une ruelle de transplaner pour Prés-Au-Lard. Là-bas, il y avait un petit bar tranquille où je savais que la plupart des gens décider d'y aller pour avoir la paix. Je m'avançais donc vers la petite ruelle enfoncer dans un coin de la ville et entra en faisant cliqueter la petite clochette à l'entrée.

Personne ne se tourna vers moi et la plupart des personnes présentes étaient soit encapuchonnées, soit bien trop occupé par leurs conversations pour prêter attention à mon arrivé ou alors simplement déjà ivre mort. Je pris place au bar et commanda un whisky pur-feu sec. Le barman me connaissait bien maintenant et en voyant ma mine défaite, il me mit double dose sur son compte. Je le remercia et il repartit nettoyer ses verres. Le liquide glissa dans ma bouche, brûlant agréablement ma gorge. Le regard dans le vide, je repensais à cette fameuse affaire. "The prince" quel étrange pseudonyme pour un voleur. J'allais commander un deuxième verre lorsqu'une sensation étrange m'envahie. Celle d'être observée, fixée même. tournant la tête sur ma droite je vis une jeune fille. Au vue de son âge certainement une élève de Poudlard, elle devait avoir dix sept ans, maximum. Elle était habillée de façon plutôt provocante voire même un peu vulgaire. Dans quel monde vit-on aujourd'hui ? Les élèves ne sont pas sensés être coucher après 19h dans cette foutue école ? Et dire que nous sommes en guerre. On ne fait vraiment plus attention à rien dans ce monde de barge.

Je ne prêta d'abord pas réellement attention à elle. Si c'était une gamine en manque de sensation forte, non merci très peu pour moi. J'avais eu une semaine déjà bien assez merdique pour me coltiner une petite nymphette allumeuse toute la soirée. Je repris donc mon verre et l'avala cul-sec, grimaçant en sentant le liquide alcoolisé chatouiller mon estomac. J'avais juste envie d'être tranquille, de boire quelques verres et de rentrer me pieuté sans emmerdes. Des voix s'élevaient autour de moi, visiblement la jeune fille qui me portait intérêt ne passer pas inaperçue dans ce bar malfamé. Comme c'est étonnant ? Et après ça va aller crier au viol alors qu'on se trimbale habillée et maquillée comme une voiture volée. Malgré moi je jeta un regard à cette jeune fille, accoudée au bar à quelques mètres de moi. Elle avait de longue jambes gracieuse et svelte, un regard de biche et de longs cheveux blonds qui encadrer un visage qui pourrait presque paraître angélique sous ce sourire prédateur. Elle était belle. Inutile de le niée, mais au juste, elle cherchait quoi ici ? J'entendis une chaise grincé sur le sol et un homme s'approcha de la belle en passant un bras autour de ses épaules. Malgré moi, je fronça les sourcils. Il avait l'air bien beurré et je suis pas certaine que laisser une élève avec un type comme lui était bien sûr.

Je regardais la scène sans agir, attendant le geste de trop qui ne tarda pas à arriver d'ailleurs. Il grogna et se pencha vers son cou. Sans vraiment savoir moi-même pourquoi, je me leva d'un bond et l'attrapa par le col pour le tirer en arrière. Il n'était pas bien dur à maîtriser vu les litres d'alcool qu'il avait dû siroter.

-Et si tu allais voir dehors si la demoiselle y est ? Espèce de porc répugnant, tu as au moins trois fois son âge !

Il grogna quelque chose et se débattit un moment avant que je ne lâche prise. Il recula et fit volte face en m'envoyant une tirade incompréhensible d'insultes avant de sortir du bar la démarche incertaine. Les hommes sont vraiment dégueulasse. Je me tourna vers elle, la fixant de haut en bas avant de levé un sourcil :

-Hey gamine, tu ferais bien de pas trop traîner dans des endroits pareils si tu veux que ton petit minois reste intact.
Dis-je un peu agacée.

J'étais juste venue ici pour être tranquille et me voilà entrain de voler au secours d'une élève. Et d'ailleurs qui sait, peut-être qu'elle n'aurait pas dit non à ce porc à deux pâtes ? Non, je préfère ne pas y penser. Elle était bien trop belle pour finir au coin d'une ruelle avec un type pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la reine aux désirs écarlates, des galaxies d'amour pirates
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Kennedy A. Selwynn


MessageSujet: Re: Trop belle pour toi. [ Feat Kennedy ] Mar 9 Juil - 6:15

Ce bar était la meilleure des découvertes que j'avais pu faire; après l'enlèvement de Lou-Ellyn par ces stupides encapuchonés, et le meurtre d'Elisea… Ou bien y'avait il eu le meurtre avant le reste… ? Ou bien, allez savoir, je me perdais un peu. Reflexion faite, je commençais à savoir ce que vivait Luka au jour le jour, la deprime, cette sensation d'être inutile. Non merci, très peu pour moi. Il fallait que je sorte, que je fasse quelque chose. Alors ça avait été ce petit bar, dans une des ruelles cachées de Pré-Au-Lard. Ça n'avait pas été très dur de convaincre le mangemort de garde - celui qui accessoirement surveillait les allers et venues à Poudlard, de me laisser passer. Un grand sourire, les avantages d'être une vélane très séduisante et séductrice, et j'avais pu sortir sans avoir à m'en inquiéter. Les hommes étaient facilement manipulable quand on été dotés de la beauté. Quel triste monde. Mais en un sens c'était tant mieux.

J'en était donc à mon troisième verre de…. Non, ne me demandez pas ce que j'avais dedans, je crois que je n'en avais aucune idée; quand une jeune femme entra. Elle était… différente. Seduisante, contrairement à la majorité des hommes ( et femmes) qui peuplaient cet endroit à cette heure ci. Et assurément si je n'avais pas été en proie à tant de réflexions, dues à mes expériences récentes et à mes désillusions, je l'aurais abordée. Clairement. Franchement. Mais non, c'était… Tout était different maintenant, et je l'observais de ma place, sans me rendre compte que mon regard pouvait être insistant. L'alcool, commençait à faire effet, et je réalisais moins que mon regard était lourd. Tant pis. C'était pas un mal de regarder les jolies choses. Enfin, je crois pas.

Malheureusement ce commentaire pouvait également être négatif en ce qui me concernait. Car alors que je buvais une nouvelle gorgée de … liquide, un bruit de chaise arriva à mes oreilles, suivi d'une odeur de transpiration et d'un souffle chaud dans mon cou. Je me retournais vaguement, prête à me lever, quand soudain le souffle s'éloigna, alors qu'une voix résonnait dans le bar. Un héros ?  J'étais debout cette fois, et je regardais la scène avec un air un peu hagard. Non. Promis je … Oh puis zut, ce n'était pas la peine de faire une promesse que je ne tiendrais pas. Je continuerais à venir boire pour oublier et pour passer le temps.  La femme de tout à l'heure, celle que j'avais observé longuement en vantant mentalement les merites de son corps, était en train de rembarrer l'ivrogne qui me reniflait. Celui ci parti, et je me sentais très…. impuissante face à la belle femme. Adulte. Et Héroïque ? Pas vraiment sympathique non plus.

— Cet endroit n'est pas plus mal qu'un autre. Ce n'est pas comme si ailleurs tout allait bien. La tête de Sanglier était un bar purement glauque, autant que celui ci en fait mais légèrement plus peuplé car plus célèbre… Et les trois balais était le bar de ralliement des mangemorts maintenant.  Alors je haussais un peu les épaules. — Merci en tout cas. Je peux te payer un verre pour te remercier? Machinalement j'arrangeais un peu mes cheveux blonds, et la tenue courte que je portais. C'était une part de moi séductrice aimant jouer avec le feu, qui m'avait fait me vêtir comme ça, alors qu'au fond je n'avais eu pour seule envie que de mettre un sempiternel jean basket moldu. J'aurais peut être du finalement. Mais comptez pas sur ma fierté pour l'avouer.

_________________

Kennedy Aether Selwynn
Quand je serai parti qui lira mes poèmes ? Un autre romantique qui se verra en moi, Il se dira sans doute: "Oh c'est beau comme il l'aime! " Mais qu'il sache que je n'ai jamais aimé que moi; Qu'au lit ou dans le coeur l'égoïsme est la mère des générosités. Que les femmes me pardonnent de n'être fait pour elle, D'être comme un nuage qui recherche son ciel De n'être qu'un navire toujours à la détresse, Et cette envie de fuir de ceux qui sont en laisse ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Adela Foster


MessageSujet: Re: Trop belle pour toi. [ Feat Kennedy ] Mer 10 Juil - 10:54

Elle me répondit avec un sourire narquois que ce n'était qu'un endroit comme les autres mais malgré son air sûre d'elle et presque hautain, quelque chose n'allait pas chez elle. Je ne connaissais que trop bien son genre de fille. Cacher un vide intérieur en misant tout sur le physique, j'avais donner et j'avais également appris que ce n'est pas comme ça qu'on gagner le respect des autres et l'estime de soi. Pouvait-on déjà être si blasée par la vie à son âge ? Elle semblait pourtant avoir tout pour plaire. Un physique de rêve, un minois auquel bien peu de gens pourraient résister et si elle se donnait la peine d'être un peu moins superficielle peut-être que profondément elle serait le genre de jeune femme que l'ont considère comme "idéale". Enfin pour les autres. Je n'étais pas du genre à m'attacher aux gens, ni même à les prendre sous mon ailes. J'étais solitaire et mon métier ne me permettait de toute façon pas d'avoir une vie sociale très remplie. D'ailleurs ça me convenait très bien comme ça. L'attachement était une faiblesse pour moi si je voulais bien faire mon boulot. Remettant sa tenue et ses cheveux en place elle me proposa de m'offrir un verre pour me remercier. C'était typique. De mon point de vue, elle n'avait pas à me remercier, j'avais agis pour l'empêcher d'avoir des problèmes et non pas pour lui faire du rentre dedans ou écouter ses malheurs autour d'un whisky jusqu'à être assez ivre pour finir ensemble dans une chambre d'hôtel pourrie. Du moins pas ce soir, j'étais fatiguée et je n'avais pas spécialement envie de compagnie. Mais puisque ça semblait lui faire plaisir après tout.

-Un seul. Les gamines comme toi c'est pas sensé boire à s'en rendre ivre morte.

Je m'installa à ses côtés et la laissa commander pour nous deux. Qu'elle prenne ce qu'elle veut, niveau alcool j'étais plutôt résistante et dans le pire des cas, si elle finissait à moitié ivre morte, je pourrais toujours la ramener à Poudlard où elle se ferait sans aucun doute sévèrement punir. Depuis que les mangemorts tenaient cette école, j'avais cru comprendre que c'était pire que le camp d'entrainement là-bas. Le monde part en couille, moi je vous l'dis ! Le serveur nous posa deux whisky sur le bar et me regarda d'un air inquisiteur en passant de moi à cette jeune fille dont je ne connaissais toujours pas le prénom. Je haussa les épaules, de quoi il se mêlait après tout ? Il tenait un des bars les plus miteux et malfamés du coin alors niveau conscience, il devait en avoir bien assez avec la sienne. Il repartit rapidement en voyant que ce qu'il pouvait penser je m'en fichais comme de mon premier meurtre, et je bus une gorgée du liquide ambré que j'affectionnais tant.

-Alors gamine, dis moi ce qu'une jeune élève de Poudlard fabrique ici à une heure pareille ? A moins que tu ne sois masochiste au point de rechercher les Doloris des gardiens de l'école, je doute que tu sois sortis ici par hasard ?

Je lança un regard circulaire à la pièce. La plupart de la clientèle avaient les yeux rivés sur nous. En temps normal, je m'en contrefiche, mais là les scénarios pervers qu'ils pouvaient se faire dans leurs esprits dépravés m'agacés sévèrement. J'espérais, pour eux du moins, qu'ils ne nous chercheraient pas des noises parce que ce n'était vraiment, mais alors vraiment pas le moment adéquate. Je la regardais fixer son verre sans le boire, semblant perdue dans une mélancolie qui ne ressemblait pas du tout au regard prédateur d'il y a quelque minutes. Parfait. J'avais presque visée juste, en manque de sensation forte ? Blasée de la vie ? Ou juste la traînée de l'école qui en avait marre des petits jeunots de là-bas ? Qui qu'elle soit, elle n'avait pas l'air dans son assiette, quelque soit la raison.

-T'as un prénom au fait ?

Elle leva les yeux vers moi comme si je venais la réveiller d'un long songe profond et lointain. Pauvre gamine, faut dire que la vie à Poudlard ne devait pas être rose tous les jours. Je me tourna à moitié vers elle et lui fit un semblant de sourire :

-J'm'appelle Adela ! Lançais-je pour l'inciter à répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la reine aux désirs écarlates, des galaxies d'amour pirates
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Kennedy A. Selwynn


MessageSujet: Re: Trop belle pour toi. [ Feat Kennedy ] Ven 12 Juil - 9:04

Et peut être que l’espace d’un soir alors j’avais eu un héros ? Qu’est ce que je faisais la ? Pourquoi j’étais la déjà ? J’étais habillée comme une fille qui cherchait quelqu’un à foutre dans son pieu, j’étais habillée comme une fille légère, mais je n’en avais plus le cœur. Oh bien sur, pendant des mois j’avais joué ce jeu et c’était dur d’en sortir, prendre ce qui me plaisait, ne pas s’attacher, oublier que j’étais humaine et perfectible et au contraire me penser parfaite. Ca avait bien marché, jusqu'à ce que je tombe sur une gryffondor un peu bizarre aux longs cheveux et à la peau un peu halée. Et quand je dis tomber dessus, je lui étais littéralement tombée dessus… Elle avait chamboulé mon monde, mes façons de faire, et elle l’avait fait pour mieux laisser une marque quand elle avait disparu. Enlevée par les mangemorts ? Peut être morte ? Pour ce que j’en savais, elle n’était plus… Plus rien qu’une fille qu’on avait connu à Poudlard. Et moi ? J’étais désemparée, et je retombais dans des habitudes qui n’étaient pas les meilleures que j’ai pu avoir, mais qui m’oubliaient de penser.

Peut être que c’était mieux que j’ai eu un héros, même si la femme – jolie femme – n’en avait pas le charisme, ni l’allure. Même si au final elle n’avait pas de mots gentils, ni de grand cheval blanc. Elle m’avait sauvé, et pas de ce type, mais plutôt de moi même ? Qu’est ce que j’aurais fais si elle n’était pas intervenue ? Je me serais pris la gueule avec un ivrogne, et j’aurais sauté sur le premier charmant garçon venu. Oui, les garçons… C’était toujours tellement plus manipulable que les femmes, toujours plus simple, un petit effet de cheveux, le caractère de vélane qui faisait le reste et c’était parti pour une dizaine de minute pendant les quelles ils ne voyaient que moi. Parfois un peu plus, ils n’étaient pas tous trop rapides ou impuissants, mais soit. Ne parlons pas de ça. Je me… dégoutais profondément en réalité. Ne seraient-ce que ces pensées… Je n’étais pas ça à la base. J’étais autre chose. J’étais une fille fragile, qui justement l’avait trop été ?

Qu’importait, j’avais proposé un verre à la jeune femme en espérant que ça me change les idées et sa réponse me fit presque sourire alors que je commandais deux whiskys. Au moins ca aurait le mérite d’être fort, et peut être pas trop déguelasse, enfin ça, c’était négociable, l’alcool avait presque un gout de pisse, du moins c’est ce qu’on disait, j’avais pas vraiment d’outils de comparaison.

— Les filles comme moi à la base, c’est même pas sensé être ici tu sais.

Peut être que je parlais trop ? Que j’étais pas très sympathique au premier regard et surtout que j’avais des réflexions pas toujours sympa. Mais elles étaient toujours sincères. C’était pas ma faute si les gens aimaient pas quand je leur disais qu’ils étaient moches ou stupides. Enfin le pire c’était Icho, mais qu’importait, je n’étais pas ici pour penser à lui, j’allais vomir si j’y pensais trop. ‘tout cas, le barman nous regardait bizarrement, comme si il se demandait pourquoi on se parlait et on buvait ensemble. Qu’est ce que ça pouvait lui foutre ? Je me sentais l’envie de grogner, mais je la réprimais. Ça ne se faisait pas. Et la femme était définitivement trop curieuse. Qu’est ce que je faisais ici ? Va savoir… Je buvais une longue gorgée.

— Je… sais pas. J’avais besoin de m’aerer la tête. J’ai probablement choisi le mauvais endroit.

Mais c’était toujours au mauvais endroit au mauvais moment qu’on faisait des bonnes rencontres non ? L’air blasé, mélancolique, je ne remarquais meme pas les regard des gens autour de nous, d’ailleurs j’avais quasiment zappé sa question, et au lieu de ça je me perdais dans des rêveries lointaines, ne revenant à moi que quand elle me disait son prénom. Adela. Elle souriait un peu. Sincere ou non je n’en savais rien, mais elle souriait, et je lui répondais en souriant à mon tour.

— Kennedy. Enchantée je suppose.

Et je la regardais un peu, elle semblait pas très vieille… Entre vingt et trente ans, plus proche de vingt. Pour ce que j’en savais hein… Je lui addressais cette fois un vrai sourire, en la regardant avec une lueur curieuse.

¬— Ça t’arrive souvent de jouer les héros pour les jeunes femmes, ou je suis une exception ?

C’était plus taquin qu’autre chose. Chassons le naturel il revient au galop. Toujours. Vous voyez bien que j’étais pas méchante non ?

_________________

Kennedy Aether Selwynn
Quand je serai parti qui lira mes poèmes ? Un autre romantique qui se verra en moi, Il se dira sans doute: "Oh c'est beau comme il l'aime! " Mais qu'il sache que je n'ai jamais aimé que moi; Qu'au lit ou dans le coeur l'égoïsme est la mère des générosités. Que les femmes me pardonnent de n'être fait pour elle, D'être comme un nuage qui recherche son ciel De n'être qu'un navire toujours à la détresse, Et cette envie de fuir de ceux qui sont en laisse ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Adela Foster


MessageSujet: Re: Trop belle pour toi. [ Feat Kennedy ] Ven 12 Juil - 11:04

Kennedy. Joli prénom pour une jolie personne. Etre ici par hasard, non, bien sûr que non. Personne ne venait dans ce genre d'endroit par hasard. Moi j'y étais pour qu'on me foute la paix, visiblement, et si j'avais visée juste, elle y était parce qu'elle n'allait pas spécialement bien ce soir. A moins qu'elle ne se fasse juste royalement chier à Poudlard ? Ce qui en soit, peut être concevable. Une école tenue par des mangemorts, ça doit pas être la grande rigolade tous les jours. Quoi qu'il en soit, et même si elle répondait à mes questions, son esprit semblait à des années lumières d'ici. Mon côté curieuse s'interrogea sur la raison de son mal-être mal dissimulé. Chagrin d'amour ? Non. Aucune fille normalement constituer ne viendrait noyer la perte d'un petit ami dans un bar aussi pourri et lugubre que celui-ci. Difficulté à l'école ? En même temps, avec des bourreaux en tant que profs, il y avait de quoi déprimé. Définitivement, sa peine semblait plus profonde, plus lointaine. Un peu perdue dans mes songes, je tournais un peu brusquement la tête vers elle lorsqu'elle me demanda si ça m'arrivait souvent de jouer les héros avec les jeunes filles comme elle. Malgré moi, je ris, amusée de cette réaction légèrement enfantine. Croyait-elle vraiment que j'allais devenir son prince - enfin princesse en l’occurrence - charmant?

-Pas vraiment. Je ne supporte juste pas ce genre d'homme. Irrespectueux, immorale et de surcroît ivre mort. Pourtant, j'ai l'habitude d'en côtoyer en venant ici mais ça me répugne toujours autant.

Je finis mon verre et en demanda un nouveau au barman qui grogna, mécontent que je le dérange dans sa "vaisselle". L'alcool commençait à faire son effet et je ressentais l'agréable sensation d'être légère et désinhibée. L'air autour de moi commençait à être pesant et je retirais ma veste de cuir avant de faire craquer mon cou bruyamment.

-Je ne prétends pas te connaître, ni même savoir profondément ce que tu ressens, mais tu dégages tellement de... De mélancolie, de solitude.

Malgré moi je glissais un regard sur elle, détaillant sa silhouette parfaite et ses courbes généreuses. J'imagine que bien des garçons devaient lui courir après, réclamant ses faveurs. Des filles aussi certainement. Qui résisterait à un minois aussi charmant ? Je me penchais un peu vers elle, replaçant une longue mèche blonde derrière son oreille et glissa mon index sur sa joue :

-Qu'est-ce qui peut te rendre si triste ?

J'étais presque sûre que sous ses airs de " j'ai tout vu, rien ne me fait peur et je vous emmerde ", se cacher une jeune fille perdue et sensible. En faite, j'avais la sensation de me reconnaître un peu en elle. Enchaînée les relations, donner simplement ce que l'on demande sans rien demander de plus. Il est facile de se perdre au jeu de la séduction. Chacun sait qu'on en ressort rarement vainqueur. C'est pour cette raison que je me cantonnais aux relations d'un soir. C'est simple, honnête, efficace. Maximum de plaisirs et minimum d'emmerdes. Je me rendis compte finalement de notre proximité et me replaça correctement sur mon tabouret. C'était encore une gamine et je n'étais pas du genre à faire du sentiment. Aussi, mieux valait mettre de la distance entre nous.

-Ceci dis, tu peux tout aussi bien sortir d'ici et rentrer à Poudlard. Je ne t'ai pas aidée en attendant quelque chose en retour. Je fais bien souvent les choses pour moi ou pour ce qui me semble être juste au moment où je le fais. Je ne m'en formaliserais pas si tu pars sans te retourner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la reine aux désirs écarlates, des galaxies d'amour pirates
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Kennedy A. Selwynn


MessageSujet: Re: Trop belle pour toi. [ Feat Kennedy ] Ven 12 Juil - 13:51

Je suppose que j’aurais pu considérer mal tomber, parce qu’elle était curieuse. Mais dans le fond … le fond du fond, du fond, encore plus au fond ? J’avais peut être juste besoin de parler, et pour une fois à quelqu’un d’autre qu’Amelia. Oh bien sur, Amelia connaissait toute ma vie, mais… Amelia n’avait jamais vraiment aimé Lou-Ellyn alors, oui , et puis… Je sais pas, parfois parler à un inconnu ça aidait aussi. Surtout quand l’inconnue était belle à s’en damner. Parce que oui, je la trouvais belle, c’était bien la seule belle personne dans ce bar, a part moi, mais moi je ne comptais pas, j’étais un cas à part. J’étais Kennedy Selwynn, j’étais une vélane. Enfin, bref. J’étais donc partie pour sociabliser un peu.

— En tout cas je te remercie. Parce que oui, je savais aussi être sincère et reconnaissante. Je ‘étais pas tous les jours la garce que l’on connaissait à Poudlard. En fait en ce moment je n’étais plus grand chose. Je souriais un peu tristement, et je restais concentrée dans mon verre. Un seul verre. Ca serait suffisant, je prenais le temps de le savourer par conséquent, et du coin de l’œil je la regardais enlever sa veste. Moi même avait assez chaud, mais je n’avais rien à enlever, mon blouson était déjà sur le dossier de ma chaise, et … le reste restait sur mon corps. Point. Je me mordais un peu la lèvre, buvant une légère gorgée Ce qu’elle venait me dire me surprit je dégageais la mélancolie ? Je respirais la tristesse… Oui peut être. Je la regardais un peu, et je penchais la tête à son geste de tendresse.

— C’est compliqué. Je ne sais pas vraiment si ça t’interesse d’entendre ma vie. Ca n’est pas le plus captivant

Je finissais mon verre et le reposais sur le comptoir, hésitant à en commander un autre, la regardant battre en retraite pour mieux se rasseoir, et battant en retraite dans ses paroles également. Ça me fit sourire. Peut être que… J’étais comme ça ? Je la fixais un peu, un sourire plus taquin, plus joueur aux lèvres.

— Et si j’ai envie de rester ? Peut être que plus tard je lui parlerais de moi, peut être que… je lui dirais pourquoi j’étais si triste. Peut être même que je lui en dirais plus sur moi… Oui. Plus tard peut être. Si je restais. Je la regardais un peu, esquissant un nouveau sourire. — Enfin, tu n’es pas une vampire ?

_________________

Kennedy Aether Selwynn
Quand je serai parti qui lira mes poèmes ? Un autre romantique qui se verra en moi, Il se dira sans doute: "Oh c'est beau comme il l'aime! " Mais qu'il sache que je n'ai jamais aimé que moi; Qu'au lit ou dans le coeur l'égoïsme est la mère des générosités. Que les femmes me pardonnent de n'être fait pour elle, D'être comme un nuage qui recherche son ciel De n'être qu'un navire toujours à la détresse, Et cette envie de fuir de ceux qui sont en laisse ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Adela Foster


MessageSujet: Re: Trop belle pour toi. [ Feat Kennedy ] Mar 16 Juil - 17:10

Les barrières tombaient peu à peu et son masque de petite allumeuse en chaleur laissait place à une jeune fille en proie à pas mal de soucis si j'en jugeais sa mine triste. Elle pensait que les méandres de sa vie ne m'intéresserait pas et en temps habituelle, effectivement les problèmes d'une adolescente paumées en manque de sensation fort, m'aurait royalement fait chier. Mais là, cette jeune fille qui me faisait tant penser à moi me donner envie d'en savoir plus. Et puis, j'avais déjà fait une bonne action ce soir, autant continuer sur ma lancée. Je lui avais proposer de s'en aller si elle le souhaitait et a aucun moment je ne l'avait congédiée brutalement. Ça aurait dû suffire pour lui prouver que ça ne me déranger pas qu'elle me parle. Comme elle ne me connaissait pas, je comprenais son doute.

Elle enchaîna ensuite en me demandant si j'étais un vampire. Alors pour le coup, on ne me l'avait jamais sortis celle là. Je fus surprise, tellement que je restais un moment sans répondre. Je me tourna vers elle pour voir si elle ne plaisantait pas et devant sa mine sérieuse j'explosa de rire. Elle restait interdite et son air ahuri m'attendrit, je devais l'avouer.

-Non ! J'avoue ne pas avoir un aspect agréable aux premiers abords mais je ne suis pas maniaque au point de sucer le sang des autres pour survivre. Dis-je avec un dernier petit rire.

Elle sourit à son tour et je me surpris à nouveau à la trouver vraiment jolie. Elle avait pourtant l'air banale à première vue. Le genre de petite allumeuse qui court les rues en mini jupes pour attirées l'attention. Pourtant, lorsqu'on lui parler, il était flagrant qu'elle se donnait juste un masque afin de cacher quelque chose de douloureux. Je bus une gorgée de mon whisky, humectant mes lèvres avec le bout de ma langue pour récupérer les quelques goûtes d'alcool qui y demeurer encore.

-En réalité, si ce type ne t'avais pas aborder comme ça, je ne serais pas venue te parler. Je connais ton type de fille tu sais. Le genre "je fais la belle pour cacher mes sentiments".


Je m'étais accoudée au bar afin d'être face à elle et lorsque je lui balança tout ça en pleine figure elle fronça les sourcils. Je repris rapidement ne voulant pas qu'elle interprète mal mes propos :

-J'étais un peu comme ça à ton âge. Un peu perdue, voulant faire comme les filles "populaires" afin de plaire aux yeux de tous. Je vais te dire un secret, chuchotais-je en lui faisant signe d'approcher. Je n'ai jamais été autant connue qu'en évoluant dans l'ombre.

Je repris place convenablement et recommanda deux verres. Je n'avais pas spécialement envie de partir et si elle voulait rester elle aussi, autant profiter pour boire un peu. Elle ne répondit rien, fixant le vide pendant un long moment puis lorsque ses yeux retombèrent sur moi, un long frisson parcourut ma colonne vertébrale. Ce regard si... Perdue, si innocent, si enfantin d'un coup me laissa perplexe. J'avais bien bu depuis mon arrivée ici et l'alcool commençait à monter dans mon corps, peut-être étais-ce également dû à ça ? Tous ce que je savais, c'est que cette gamine me faisait un effet étrange. Voulant reprendre mes esprits je repris d'une voix normale :

-Je ne fais pas partis des "partisans" rassures-toi. Le bien, le mal c'est des conneries tout ça ! J'agis pour mon propre compte et je me porte très bien ainsi.

C'était risqué de lui dévoiler ça mais en même temps, elle n'était qu'une élève. Quel pouvoir aurait-elle réellement sur moi ? Je pencha la tête et attendit qu'elle reprenne la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la reine aux désirs écarlates, des galaxies d'amour pirates
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Kennedy A. Selwynn


MessageSujet: Re: Trop belle pour toi. [ Feat Kennedy ] Ven 19 Juil - 11:27

[HJ : Pardon petit lémurien caramelisé, c'est atipeucourt ]

Passait le temps, et s’en allait l’apparence, pour ne laisser place qu’a l’incertitude et a la tristesse, ainsi que bien sur à ma plus grande angoisse, qui me fit poser une question en apparence un peu stupide. Cela dit elle me rassurait et je me fendais d’un petit sourire.

— On ne sait jamais. Et puis les vampires n’étaient pas forcément laids et elle n’était pas laide elle non plus en fait. Elle était meme plutôt pas mal. Oui j’avouais quand d’autres femmes étaient belles… ‘Fin un peu. Quand je faisais pas preuve de mauvaise foi. Soit. Mode ronchon, ou mode non ronchon ? Je ne savais pas trop , j’étais juste un peu perdu, et je souriais un peu timidement. Parce qu’elle n’était pas méchante, parce que je commençais à apprécier sa compagnie et que c’était intéressant.

D’autant plus qu’elle visait juste, ça aurait pu faire mal mais c’était tellement vrai, et tellement entendu. Je me contentais de lui sourire, en écoutant son « secret » évoluer dans l’ombre hein, je haussais un peu les épaules, et quand elle commandait un verre j’arquais un vrai sourire et je tournais la tête vers elle, pour la fixer quelques instants… Ce qu’elle du mal interpréter. Je secouais la tête à sa réaction.

—Je me fiche de cette guerre. Ta vie est ta vie tu sais. Puis glissant mes doigts longs et fins sur sa joue pour qu’elle tourne la tête vers moi, je la regardais dans les yeux un long moment, avant de tout lâcher et de repporter mon attention sur le vide devant moi.

— Tu te trompe tu sais. Je ne fais pas ce que je fais pour être populaire. Je suis populaire pour ne pas être autre chose. Une réputation de trainée est mieux qu’une réputation de survivante, ou bien… de dépressive. Et puis, je suis trois-quart vélane, il faut bien que je colle à la hauteur des espérances des gens non ?

J’arquais un petit sourcil, en me mordant la lèvre , attendant sa réaction ?

_________________

Kennedy Aether Selwynn
Quand je serai parti qui lira mes poèmes ? Un autre romantique qui se verra en moi, Il se dira sans doute: "Oh c'est beau comme il l'aime! " Mais qu'il sache que je n'ai jamais aimé que moi; Qu'au lit ou dans le coeur l'égoïsme est la mère des générosités. Que les femmes me pardonnent de n'être fait pour elle, D'être comme un nuage qui recherche son ciel De n'être qu'un navire toujours à la détresse, Et cette envie de fuir de ceux qui sont en laisse ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Adela Foster


MessageSujet: Re: Trop belle pour toi. [ Feat Kennedy ] Jeu 5 Sep - 6:02

Ses doigts glissèrent sur ma joue avec délice. Kennedy était une jeune femme qui cachait bien des facettes et celle-ci me plaisait plutôt bien. Elle m'expliquait rapidement le pourquoi du comment elle affichait aux premiers abords une allure de fille facile. Mieux d'être cataloguée comme étant facile plutôt que dépressive ? Je pensais l'inverse mais je ne voulais pas la contredire au final. Les temps avaient changés et ce qui était à la mode à l'époque ne l'était sûrement plus maintenant. Elle m'apprit également qu'elle avait du sang de vélane et qu'il allait de soit que son comportement devait suivre avec sa nature. Une fois encore, je n'étais pas d'accord mais cette fois l'envie de répliquer fut plus forte :

-Et que crois-tu que les gens attendent d'une vélane Kennedy ? Qu'elle s'allonge et écarte bien gentiment les jambes avec la bouche en coeur ?


C'était un peu dur et direct mais ça me chagrinais de voir qu'elle se cantonnait aux "espérances" des gens. D'ailleurs, ça n'avait plus lieu d'être. Tout partait en live dans ce monde de fou. Les mangemorts étaient presque au pouvoir, les détraqueurs déambulaient librement dans les rues et il faisait mieux être voleur que citoyen respectable de nos jours alors comment en vouloir à une enfant qui croyait que le sexe était la meilleure des voies à suivre? Je me tournais complètement vers elle et prit ses mains dans les miennes en cherchant son regard qu'elle m'offrit rapidement.

-Il n'y a rien de glorieux à vivre dans l'attente et les espérances des gens. Tu finiras par te perdre toi-même dans l'ombre de quelqu'un qui ne te ressemble pas. Tu vaux mieux que ça tu ne crois pas ?

L'avais-je piquer au vif ou allait-elle me rire au nez ? Il ne me restait qu'à attendre pour avoir ma réponse. En attendant une envie me tirailler, celle de fumer. J'avais envie de nicotine et nul besoin de vous préciser que le tabac était interdit dans les lieux sorciers. Je me penchais vers Kennedy et lui glissa à l'oreille :

-N'ai pas peur de montrer qui tu es réellement. Je te trouve bien plus belle comme ça.

Je me redressais juste pour attraper mon paquet de cigarette et en mettre une entre mes lèvres. Je lui tendis le paquet et attendit qu'elle accepte ou pas.

-Il y a d'autres vices presque aussi bon que le sexe, ça serait dommage de s'en privé. Dis-je avec un clin d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la reine aux désirs écarlates, des galaxies d'amour pirates
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Kennedy A. Selwynn


MessageSujet: Re: Trop belle pour toi. [ Feat Kennedy ] Sam 7 Sep - 8:07

C'était intense cette soirée, je n'aurais jamais imaginé finalement que ça se passerait comme ça. Parce que oui, finalement j'avais trouvé quelqu'un à qui parler, quelqu'un qui m'écoutait, et … qui n'avait pas froid aux yeux. Oh bien sur, c'était une belle femme, ça devait aider pour que je lui parle. Non pas que j'ai tendance à ne parler qu'aux personnes plutôt charismatiques et bien portantes, mais tout de même. Soit, ce n'était pas vraiment la peine d'épiloguer sur ça. Elle était jolie et avait du caractère. D'ailleurs elle n'hésitait pas à rembarer doucement les fausses excuses que je lui servais. - Bien que doucement soit peut être un euphémisme -

- Et qu'est ce qu'ils attendent d'autre ? Une femme objet transportable ?

Je souriais un peu plus en lui disant ça, choquée - de maniere agréable - qu'une femme que je venais à peine de me rencontre, me dise tout ça, comme ça. Choquée qu'elle voit clair dans mes faux semblants. Et savoureusement surprise qu'elle cherche à y voir plus clair.

Sentant ses mains chercher les miennes, je relevais vaguement les yeux pour croiser son regard. Je valais mieux que ça ? Oui je valais mieux que ça. J'étais une fille intelligente et intéressante, qui rêvait de bosser dans un milieu …. intéressant et qui avait les moyens de le faire. J'étais une fille brillante, qui savait que le monde risquait de ne pas survivre. Me mordant un peu la lèvre, je prenais quelques secondes avant de lui répondre un bas mais distinct.

- Tu as raison.

C'était… une première. J'avouais rarement que les autres avaient raison. Je préférais mes sarcasmes, je préférais leur prouver par a et b qu'ils avaient torts… Je préférais avoir le dernier mot. Ce soir, je n'avais pas envie Et je rosissais presque quand en se penchant vers moi elle me murmura qu'elle me trouvait plus belle comme ça. J'aurais presque pu laisser l'ancienne Kennedy, la petite fille douce et gentille lui sauter dans les bras, mais ça aurait été…. moyen. Mal vu? Pas convenable. Alors je me contentais de lui sourire furtivement.

Et tandis qu'elle me parlait d'autres vices je saisissais une des cigarettes qu'elle me tendait, la faisant rouler entre mes doigts habiles avant de la glisser dans mes lèvres. Peut être que nous finirions par nous faire jeter du bar, mais étrangement, je ne la voyais pas du genre à se faire docilement rembarer. Attendant qu'elle allume mon bâtonnet de tabac, purement moldu, je ne pouvais m'empêcher de renchérir sur une nouvelle question.

- Et quels sont ils tes vices à toi ?

_________________

Kennedy Aether Selwynn
Quand je serai parti qui lira mes poèmes ? Un autre romantique qui se verra en moi, Il se dira sans doute: "Oh c'est beau comme il l'aime! " Mais qu'il sache que je n'ai jamais aimé que moi; Qu'au lit ou dans le coeur l'égoïsme est la mère des générosités. Que les femmes me pardonnent de n'être fait pour elle, D'être comme un nuage qui recherche son ciel De n'être qu'un navire toujours à la détresse, Et cette envie de fuir de ceux qui sont en laisse ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Que fais tu à Poudlard ?
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Trop belle pour toi. [ Feat Kennedy ]

Revenir en haut Aller en bas

Trop belle pour toi. [ Feat Kennedy ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Upsidedown :: Hors Poudlard :: Pré-Au-Lard :: Rues et Ruelles-
Sauter vers: