††
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Et voila, l'aventure touche à sa fin ~ Forum Fermé. Bonne continuation à tous.

Partagez|

ARZ — I'm a dreamer and when I wake you can't take my spirits, it's my dream you take — Lundi Soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Zack G. Mayweather


MessageSujet: ARZ — I'm a dreamer and when I wake you can't take my spirits, it's my dream you take — Lundi Soir Jeu 25 Juil - 8:26

[HJ : Bouaaaahhhh j'ai suivi l'exemple de la jolie Amé en précisant le moment =D ]

— Mayweather ! Attention à ce que tu fais.

Non, il n’y’avait rien à faire, j’étais pas la. Enfin j’étais la, mais j’étais pas la. L’entrainement de Quidditch se déroulait pourtant bien, mais non, je pensais à trop de choses. Au mariage prochain de Phoenix et Amélia, a la fin de l’année, à mes parents qui n’attendaient qu’une chose que je sois le mangemort parfait. Et à Stan. Oui, mon esprit vagabondait un peu partout, y compris la où il ne devait pas aller… Et je ne savais pas quoi faire. Pourtant j’etais en plein milieu d’un entrainement de quidditch, et il fallait que je sois sérieux, Amelia et Riley étaient dans l’équipe, et moi ‘étais batteur. Je devais faire en sorte que les cognards ne touchent jamais ni l’une, ni l’autre. Ni Drago non plus, mais il était grand il était capable de se pro… Bon d’accord, je préférais protéger des femmes… Enfin soit.

La semaine prochaine nous aurions un match contre les Serdaigle, et il fallait que nous soyons les meilleurs. Parce que l’équipe de Serdaigle était plutôt brillante, et que leur attrapeur m’enervait. M’irritait. Je lui aurais bien volontiers envoyé une dizaine, voir meme une centaine de cognards sur la tête, et c’est ce que je ferais.

Au même moment j’interceptais un cognard en direction d’Amélia et je le renvoyais à toute vitesse. Il avait de la force le petit Zack hein ? Bien sur que j’avais de la force. Je souriais pleinement, et je me perdais à nouveau dans les pensées. Peut être que l’on aurait pas du laisser jouer des femmes au Quidditch. Hein quoi ? Non ce n’était pas une replique mysogine, je m’en fichais si l’autre trainée de serdaigle jouait et mourrait, non, c’était les personnes que je voulais protéger qui n’aurait pas du avoir le droit. Zack Mayweather, gros nounours ronchon et protecteur. Hmmm.

Perdu dans mes pensées je n’entendis meme pas l’avertissement, et le cri de surprise. Non, je ressentais une vive douleur dans mes tempes, et je lâchais mon balais. La scène était comme au ralenti. Je voyais le sol qui se rapprochait de plus en plus de moi,  j’entendais vaguement des cris, puis un sort, et la sensation que ma chute était stoppée… Mais je finissais quand meme par toucher le sol, et tomber dans un sommeil sans rève. L’herbe était douce, délicate, et je sombrais dans une pseudo inconscience.

J’étais tombé ? Que s’était il passé ? Je divaguais maintenant ? Les voix autour de moi étaient distantes. J’avais pris un beau coup ? J’allais mourir ? J’allais être soulagé ? Mais je ne voulais pas mourir moi, j’avais encore de belles choses à faire devant moi… de belles choses à vivre. Mon torse à exhiber. Je trouvais cependant le moyen dans mon inconscience étrange de murmurer une simple phrase.

«  Ne me laissez pas être defiguré. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mère Thérésa du sexe, Déesse du plaisir charnel
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Amélia K. Scott

∆ Age : 25

MessageSujet: Re: ARZ — I'm a dreamer and when I wake you can't take my spirits, it's my dream you take — Lundi Soir Jeu 25 Juil - 13:37




Ce n'était pas dans les habitudes d'Amélia de faire dans la dentelle, sauf quand on parlait de ses sous vêtements. Mais avec les gens, elle n'y allait pas par quatre chemins, ce qui lui causait parfois des soucis. Mais le moment où elle était le plus agressive, c'était quand elle jouait au Quidditch. Perdre, ce n'était absolument pas une habitude d'Amélia, elle avait strictement horreur de ça et il lui arrivait de devenir violente si jamais ça arrivait. Et c'était déjà arrivé.

Plus d'une fois, après un match, il y avait des bagarres entre Amélia et d'autres personnes, et pas toujours des filles. Et sans baguette s'il vous plait, ils en venaient aux mains et la blonde devenait coriace. Il était d'ailleurs difficile de l'arracher d'une bagarre. Coup de griffes, tirage des cheveux, coup de poings, coup de pieds, la Serpentard n'hésitait pas, mais ce qui allait dans un sens allait dans l'autre et il n'était pas rare qu'après un match contre les rouges, elles doivent faire un tour par l'infirmerie pour se faire quelque peu rafistoler. Ca lui avait valu une belle petite cicatrice à l'arcade d'ailleurs ses bagarres. Une grosse brute sur qui elle avait sauté après un match et qui l'avait expulsé au sol, son arcade avait pissé le sang et elle avait du aller se faire refermer ça. C'était sa marque de guerre. Et elle en était fière, car ce n'était pas ça qui l'avait arrêté, ho que non...

Filant sur son balai à pleine vitesse, elle faisait quelques passes avec James, lançant dans les buts de Riley afin de l'entrainer elle aussi. Puis il y avait Zack, qui volait partout avec sa batte en l'air, près à renvoyer le premier cognard qui s'en prendrait à l'un des membres de l'équipe. Tout filait à pleine vitesse, les balles, les joueurs, le temps, le vent, c'était incroyable. Et il ne faisait un temps des plus mauvais pour un mois de février, on ne parlait pas encore de chaleur mais plutôt, il faisait moins froid que les autres jours. Le printemps allait arriver, encore un gros mois à attendre.

Elle attendait avec impatience la semaine prochaine pour le match qu'ils disputeraient avec Serdaigle. Jouer contre sa meilleure amie ne dérangeait absolument pas Amélia, c'était même amusant, avec elle, Amélia était sûre qu'elle n'en viendrait jamais aux mains. En revanche avec l'autre crétin d'Icho qui l'exaspérait de plus en plus ces temps ci, ça risquait d'être bien plus tendus. Et Amélia n'hésiterait pas à le faire sortir de ses gonds, quitte à devoir encore passer par l'infirmerie ensuite. Les bobos, c'était rien, elle n'en avait rien à foutre d'avoir mal. Ce n'était pas ça le vrai mal, le mal, c'était Masao. Ce foutu mangemort qui s'amusait au Doloris, ça, ça valait la peine d'avoir mal. Mais se ramasser sur la gueule, non, ça c'était un peu comme un jeu.

Mais alors qu'elle lançait le souaffle sur Riley, elle vit la catastrophe arrivé droit sur Zack. Et lui il ne voyait rien, il était ailleurs, loin loin loin du terrain de Quidditch.

-Zack attention !

Il eut un cri et le pauvre vert et argent se fit percuter violement par la petite balle. Tellement violement qu'il en tomba de son balai. Elle n'eut que le temps de sortir sa baguette et de crier le sort pour qu'il s'arrête à moins d'un mètre du sol. Puis elle le laissa retomber, filant droit vers le sol pour voir si tout allait bien. Les autres joueurs aussi descendraient sans doute. Il avait l'air sonné, et pas qu'un peu. Il avait prit un sacré coup quand même. En arrivant près du jeune homme, il avait les yeux fermés, il semblait inconscient. Elle appela plusieurs fois, ainsi que d'autres mais il ne répondait pas alors, elle prit une décision.

Levant la main, elle lui mit une gifle sur la joue, espérant le réveillé un peu. C'était assez radical comme solution, mais elle n'avait pas trouvé mieux. Alors il dit quelque chose, enfin. Ne pas le laisser être défiguré ? C'était tout ce qu'il trouvait à dire ? La demoiselle eut un rire nerveux.

-Espèce de crétin. T'aura peut-être plus ta belle gueule mais t'aura tes jolies fesses. C'est déjà bien.

Elle plaisantait, bien sur. Il n'avait pas l'air d'avoir de déformation, il allait juste avoir un énorme bleu, peut-être, elle n'en savait rien en fait.

-Ca va ? T'as besoin de l'infirmier ou tu peux remonter sur ton fichu balai ? Ou t'avais la tête bon sang...

Si il y avait bien une règle d'or au Quidditch, c'est qu'il fallait être hyper attentif à tout. Il fallait pouvoir diriger son balai, être attentif à son équipe, à l'autre équipe et aux différentes balles qui voyageaient sur le terrain.




_________________




Amélia K. Scott

Slytherin's Queen


Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fou l’un de l’autre...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Que fais tu à Poudlard ?
Invité


MessageSujet: Re: ARZ — I'm a dreamer and when I wake you can't take my spirits, it's my dream you take — Lundi Soir Mar 30 Juil - 17:58









I'm a dreamer and when I wake you can't take my spirits, it's my dream you take.

Amélia K. Scott φ Zack G. Mayweather φ Riley M. Mayweather.


Le match des Serpentard contre les Serdaigle était dans une semaine. Un match d'une très grande importance, évidemment. Ici et là, dans le château, on pouvait entendre des conversations, des prédictions, des hypothèses et même des paris sur cette partie de Quidditch. Pour cet événement qui allait prendre place dans moins de sept jours, on sentait déjà l'excitation gagné les étudiants. Une en particulier. Riley était obsédée par ce match. Elle ne pensait qu'à cela jour et nuit. Elle pensait à toutes les figures possibles qu'elle pourrait réaliser pour arrêter un souaffle. Elle pensait à tous les scénario possible que le match pouvait apporté. Autant vous dire qu'elle n'écoutait aucunement ses cours. Le pire était que son manque d'attention était bien visible, mais elle n'en avait rien à faire.

Cette journée-là lui avait semblé interminable. La petite peste s'était réveillé avait une grande hâte à l’entraînement et plus les minutes s'écoulait, plus sa hâte grandissait. Le petit déjeuné lui avait semblait long, mais pas autant que les cours. Ses temps libre étaient tout aussi long. Elle était tant concentrée qu'elle ne remarqua même pas la bonne occasion de rire un peu lorsqu'un sang-de-bourbe avait trébuché juste devant elle. Ses amis avaient, par ailleurs, trouver cela bien étrange, mais comme à chaque fois que la jeune Serpentard ouvrait la bouche, c'était pour parler de Quidditch, ils se doutaient bien de ce qui se passait dans son esprit.

Lorsque enfin vint le soir, Riley était prête. Dès le matin, elle avait préparé sa robe d'entraînement qu'elle avait mise sur son lit, son balais et ses gants juste à côté. Peut-être aurait-elle du manger avant de se précipiter au terrain de Quidditch, mais elle avait l'habitude de sauter un repas de temps à autre, car trop occupée. Le début de l'entraînement se déroula très bien. La petite peste mettait en pratique les figures qu'elle avait imaginé et retenait les plus efficaces et, surtout, celles qu'elle était capable d'accomplir. Elle avait bien remarqué que Zack, son grand frère, semblait un peu... Absent. Seulement, ce n'était pas ses affaires, mais s'il se ramassait un cognard en pleine tronche, il l'aurait bien mérité.

Mais non! Ce n'était qu'une pensée en l'air! Riley avait les yeux rivés sur le souaffle que tenait Amélia. Elle n'entendit le cris de cette dernier qu'une fois son mouvement pour rattraper le ballon enclenché. Elle ne vit pas ce qui se passa. Lorsqu'elle se redressa sur son balais, le souaffle en main, tout ce qu'elle vit fût Zack qui tombait. Béni soit Merlin, Amélia avait de bon réflexe et amortit la chute de son grand frère. Évidemment, sans attendre, la petite peste dirigea son balais vers son frère. Lorsqu'elle arrivait au sol, son « ancienne » amie giflait Zack. C'était vraiment nécessaire? Il avait dit une connerie ou quoi? Non, en réalité, la connerie, il l'a dit après.

À la réplique d'Amélia, la jeune Serpentard eut un petit rire. Elle s'inquiétait, certes, mais si Zack avait répondu une telle idiotie qui lui était bien propre, c'était qu'il allait bien. « Mouais, enfin. On a déjà fait mieux comme fesses. » Elle tenait le souaffle sous son bras gauche et son balais de la main droite. Elle restait debout, légèrement penché vers le potentiellement mourant. Mine de rien, elle l'examinait du regard. Elle devina assez facilement qu'il s'était mangé un cognard en pleine poire, mais il ne semblait pas blessé gravement. Pas à l'extérieur du moins. Son « ancienne » amie lui enleva les mots de la bouche en demandant à Zack s'il devait aller à l'infirmerie. C'était peut-être plus prudent, mais bordel, ils avaient un entraînement à faire!

« Allez, lève-toi. C'est quand même pas un petit coup de cognard qui va t'achever? » Riley affichait une moue entre l'exaspération et l'inquiétude. Elle finit par lâcher le souaffle qui rebondit au sol pour tendre sa main à son grand frère pour l'aider à se relever. Il ne pouvait pas rester coucher là, tout de même. Tout le monde regardait! La petite peste évitait bien soigneusement de croiser le regard d'Amélia. Elle lui était reconnaissante d'avoir empêcher son frère de s'écraser par terre comme une crêpe, mais ça, elle ne lui dirait sans doute jamais.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Zack G. Mayweather


MessageSujet: Re: ARZ — I'm a dreamer and when I wake you can't take my spirits, it's my dream you take — Lundi Soir Mer 31 Juil - 8:56

Je m'étais pris un très sale coup sur la tête la…. Je voyais des ombres et des choses distantes. Et je ne sais plus vraiment avec qui j'étais où j'étais. L'espace d'une dizaine de secondes j'étais avec des loups. Plein de loups, qui jappaient autour de moi, et je m'occupais d'eux alors qu'ils me le rendaient bien en léchouilles. Une jolie femme m'attendait à la maison, et j'étais bien. Juste bien, parce que je vivais dans un rève. Je ne voulais pas mourir, mais si mourir c'était vivre comme ça, dans un paradis artificiel avec des loups et le bonheur je n'étais finalement pas contre.

Et pourtant déjà les gens s'agitaient autour de moi. Zack Attention. Des voix de femmes. Plein de femmes. Elles étaient si nombreuses que ça. Etaient-ce les louves qui parlaient ? Non, ce n'étaient pas des louves, mais c'était… Oh si c'était des louves, et croyez moi, celles la, je ne leurs mettrais pas la main dans la gueule avec confiance. Pour Amélia cela dit je lui … euh non ne venez pas chercher la fin de la phrase j'ai honte de mon personnage la ! Soit. Euhm on disait quoi ? Ah, je m'étais donc à moitié reveillé et j'entendais quelques mots. Belles fesses. Oh merci Amélia. Grand sourire niais sur mon visage. Puis… Pas si jolies. Ah ça c'était ma chère et tendre soeur…

– Plus joules que les tiennes en tout cas, Riley.

Et a ces mots je tentais de me lever un peu, en attrapant la main de ma soeur. Le reste de l'équipe me regardait, mais ce n'était pas bien grave. Ce n'était pas comme si Drago allait me passer un savon, après tout il était assez occupé en ce moment avec sa greluche… Hein ? Oui bon. Une fois debout, je regardais les deux femmes de ma vie - ne leur dite pas que j'ai dis ça - et j'époussetais un peu ma tenue. Bandant mon torse viril, et faisant quelques flexions des épaules. La tête me brulait un peu et je passais le bout de mes doigts sur la future bosse… ou le futur bleu.

– Ca va aller les filles, je suis un grand garçon, je vais survivre. C'est pas la peine d'aller a l'infirmerie.

Je les rgardais un peu, puis un grand sourire faisait place sur mes lèvres alors que j'attrapais mon balais.

– Mais au fait, vous etes mignonnes quand vous vous inquiétez toutes les deux.

Et paf, je déposais un baiser sur la joue à chacune des deux avant de redecoller. Elles n'allaient peut être pas apprécier, et me trouver bizarre, mais mince ! J'étais de bonne humeur d'un coup. Peut être mes pensées, ou le coup sur la tête, ou peut être juste que… Oh j'en savais rien. Ce que je savais c'est que j'étais à nouveau dans les airs, avec ma batte à la main, et que c'était pas le moment pour m'engueuler. Parce que j'étais dangereux avec ce long objet entre les doigts . Niark Niark !

– Allez, vous attendez quoi pour remonter sur vos balais ?

Et en un plus j'étais un connard taquin. Quelle chance elles avaient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mère Thérésa du sexe, Déesse du plaisir charnel
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Amélia K. Scott

∆ Age : 25

MessageSujet: Re: ARZ — I'm a dreamer and when I wake you can't take my spirits, it's my dream you take — Lundi Soir Mer 31 Juil - 20:42




Il arrivait à Amélia de s’inquiéter, parfois. Pas souvent, presque jamais, si elle s’inquiétait, en général, c’était qu’il s’était passé quelque chose. Elle n’était pas du genre à s’inquiéter de tout, d’ailleurs, elle ne s’inquiétait de rien en règle général. Même si par ce temps infâme, elle avait tout de même des raisons de s’inquiéter. Elle avait des raisons oui, mais pourtant, elle ne s’inquiétait, la petite alarme de sa tête ne s’allumait pas. Ou du moins, pas souvent. Hors aujourd’hui elle avait retentit quand elle avait vu le cognard arrivé droit sur la tête de Zack. Elle avait réagis au quart de tour, comme toujours. En même temps, elle n’avait pas eu le choix et elle était entrainée pour ça. Ca se faisait à l’instinct, elle n’avait pas le temps de réfléchir et d’agir, elle devait réagir, prendre une décision directement et elle n’aura pas osé imaginé l’état dans lequel ils auraient retrouvé Zack si sa baguette était restée coincée et que personne d’autre n’avait pu être assez rapide pour l’arrêter dans sa chute. Ca aurait une véritable catastrophe, un véritable carnage.

Bon c’est clair que ça n’aurait pas été beau à voir mais le principal était toujours qu’il était vivant et relativement en bon état. Relativement parce qu’il risquait sans aucun doute une énorme bosse avec un hématome avec. Boh, c’était quand même pas cher payé pour la chute et le coup qu’il avait prit. Riley enchaina juste après sa réplique. Riley, elle la considérait comme la soeur qu’elle n’avait eue. En même temps, elle l’avait toujours connue, depuis que Riley était petite, Amélia l’aimait énormément et depuis un certain temps, elle faisait continuellement la tronche à la blonde. Amélia n’avait rien comprit, rien du tout même. Elle avait tenté plusieurs fois de parler à la demoiselle, mais ça n’avait rien donné, la jeune fille était parvenue à filer entre les doigts de la préfète. Non mais sérieusement, c’était quoi son problème ? Amélia avait pensé au mariage, parce qu’elle faisait la tête depuis ce temps là mais, elle préférait quoi ? Que ce soit une parfaite inconnue qui lui prenne son frère ? Une fille qu’elle n’apprécierait peut-être pas ? Alors qu’Amélia, elle l’a connaissait, Amélia avait déjà montré sa fidélité envers les Mayweather depuis longtemps.

Depuis le début de l’entrainement, la blonde avait remarqué que la jeune demoiselle faisait tout pour éviter de croiser son regard. C’était plutôt étrange comme comportement. Habituellement, c’était ses proies qui avaient peur d’elle, pas ses amis. Parce que oui, Riley pouvait lui faire la tête autant qu’elle le voulait, Amélia garderait une parfaite fidélité envers elle. Elle restait sa soeur, quoi qu’il arrive et si elle ne pouvait pas comprendre que Amélia n’y était pour rien dans ce mariage arrangé, tant pis. Parce que Amélia «tait la première avec Phoenix à ne pas en être enchanté de cette union. Mais Riley était trop jeune pour comprendre ça évidement. Elle aussi était donnée en mariage comme ça, mais elle, elle faisait tout pour aimer celui choisit par ses parents. C’était bien une chose qu’Amélia ne pouvait pas faire. Phoenix était un de ses plus anciens amis et elle ne se voyait absolument pas se forcer à l’aimer, ça risquerait de la dégoûté plus qu’autre chose. non décidément, c’était bien compliqué ces histoires.

Voyant qu’il se relevait, la demoiselle fut soulagée de la voir se déplacer normalement. Mais la demoiselle blonde resta un moment sans bouger. Elle ? S’inquiéter ? Non, il n’était pas question d’inquiétude, pas vrai ? Non, Zack était un grand garçon et puis, si quelqu’un devait s’inquiéter pour lui ce serait Riley, pas Amélia. Ouai bon, c’était pas très crédible, la verte et argent ne parvenait même pas à se convaincre elle même. Il avait fait un bisou sur sa joue en plus, on voyait bien qu’il avait prit un coup sur la tête ce garçon. Restant sans bouger, elle haussa un sourcil avant de se rendre compte que le jeune homme se faisait la malle avec sa batte à la main. Attrapant son balai, elle se hâta de remonter dessus et de poursuivre Zack dans les airs.

-Tu vas voir gros malin, Riley et moi on va te faire bouffer un souaffle, ça t’apprendra à m’embrasser la joue et à croire que je m’inquiète !

Elle avait crié, le sourire aux lèvres. Jetant un regard à sa coéquipière, elle attendit de recevoir le souaffle dans les mains avant de filer droit vers les buts. Bon, peut-être qu’il allait faire un peu plus attention maintenant.



_________________




Amélia K. Scott

Slytherin's Queen


Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fou l’un de l’autre...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Que fais tu à Poudlard ?
Invité


MessageSujet: Re: ARZ — I'm a dreamer and when I wake you can't take my spirits, it's my dream you take — Lundi Soir Ven 2 Aoû - 16:03









I'm a dreamer and when I wake you can't take my spirits, it's my dream you take.

Amélia K. Scott φ Zack G. Mayweather φ Riley M. Mayweather.


Ah! Que dire d'Amélia? Riley et elle étaient de bonnes amies avant, de grandes amies. Mais récemment, tout avait changé. Il a fallut que Amélia soit fiancée à Phoenix, son grand frère à elle! Lorsqu'elle avait appris la nouvelle, la petite peste s'était tout de suite senti trahie. Elle ne supportait pas que son amie ne lui vole son frère ni que son frère ne lui vole son amie. L'un lui volait l'autre et c'était inacceptable. Ils allaient finir par l'oublier! Alors Riley, sans réfléchir, avait adopté une sorte de méthode de défense. Elle tentait d'oublier elle-même Amélia pour qu'elle ne l'oublie pas. Ridicule, n'est-ce pas? Cela avait tout un sens pour la petite Serpentard pourtant. C'était pour cela qu'elle fuyait le regard de son ainée. Non pas qu'elle avait peur, qu'elle tentait de fuir, mais peut-être que si elle ne la voyait plus, l'oublier serait plus facile. Oui, elle y croyait.

« Tsss, tu ne sais même pas reconnaître des belles fesses quand tu en vois! » Évidemment, Riley taquinait son frère, mais il y avait une pointe d'agacement dans sa voix. Elle avait les plus belles fesses de la famille, c'était irréfutable. Elle aida son frère à se relever puis, une fois qu'il fut sur ses pieds, rattrapa le souaffle qu'elle remit sous son bras. Elle observait quand même Zack à voir s'il tanguait ou quelque chose du genre. Lorsqu'il leur assura qu'il allait bien, la petite peste n'eut pas besoin de plus. Elle s'apprêtait déjà à enfourcher son balais lorsqu'il ajouta quelque chose d'autre. Le rouge lui monta aux joues, non pas de gène, mais d'agacement. Évidemment qu'elle était inquiète, Zack était quand même son grand frère. Seulement, elle n'aimait pas qu'on lui fasse remarquer. Pas du tout. « Ouais, j'ai des vues sur ton balais, je veux pas que tu l’abîmes. »

Alors qu'elle disait cette simple phrase, Zack vint lui embrasser la joue avant de repartir en vitesse. Riley n'eut que le temps d'exprimer son dégoût et de s'essuyer la joue d'un revers de main que les deux autres étaient déjà sur leur balais, hauts dans les airs. La petite peste les rejoint bien vite, tous comme le reste de l'équipe. Elle observa un peu ce qui l'entourait tout en se rendant à sa place habituelle, devant ses si précieux buts. Amélia l'invita à lui lancer le souaffle qu'elle tenait toujours, mais Riley hésitait. Allons, les querelles passent après le Quidditch. La petite peste allait devoir mettre cette « dispute » de côté le temps des entraînements et des matchs. Ainsi, elle lança le ballon à son aînée et se mit bien en place sur son balais. Elle ne tenait pas le manche de son balais. Elle gardait ses mains libre, elle allait en avoir besoin.

Il faisait assez froid dans les airs comme ça. Riley n'avait pas prise d'écharpe avec elle. Elle ne voulait pas risquer d'être aveuglée par son écharpe qui aurait collé à son visage par un coup de vent.  La petite peste n'avait pas très bien regardé lorsqu'elle avait lancé le souaffle à Amélia. Elle aurait peut-être du regarder, car le souaffle atterit sur la terre de la Serpentard. Elle du se retenir de pouffer de rire. « Alors, Amélia, qu'est-ce qui se passe? Plus capable d'attraper un simple souaffle? » Amélia aurait pu l'attraper, sans doute, si Riley ne l'avait pas lancé n'importe comment et cela, elle le savait.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Zack G. Mayweather


MessageSujet: Re: ARZ — I'm a dreamer and when I wake you can't take my spirits, it's my dream you take — Lundi Soir Jeu 8 Aoû - 7:11

J'avais été distrait, j'avais été blessé, et j'avais inquieté deux jolies femmes… Je ne m'en remettrais pas de suite , mais on allait faire comme ci. Parce que comme je l'avais dis, j'étais un grand garçon, je pouvais survivre à un cornard dans la face, et je pouvais meme survivre à la honte de m'être évanoui. Parce que le quidditch était un sport dangereux, et que finalement ça faisait du bien de se sentir… aimé. Même si Amélia et Riley avaient des méthodes bizarres pour le faire. En même temps elles étaient bizarres. Nous n'allions pas commencer à penser à elles parce que bon, j'aurais de quoi remplir beaucoup et beaucoup de pages, mais il fallait reconnaitre qu'elles n'étaient pas des exemples de santé. Cela dit, je les aimais, et quiconque d'autre aurait osé les critiquer, ou leur faire du mal, aurait eu affaire à moi, et croyez moi, je ne suis pas quelqu'un à qui vous voulez chercher des noises. On ne touchait pas aux gens que j'aimais.

Bref, il fallait se remettre en jambe, et je riais un peu aux réactions de ma soeur et mon amie.

– Mon Balais hein Riley ? Il faudra le prendre sur mon corps mort et c'est pas prêt d'arriver.

Je faisais un petit tour en riant un peu et je fixais Amélia d'un air joueur, et légèrement provoquant aussi. C'était tout moi, je savais pas me tenir en place, tant pis hein. Ou tant mieux, parce que sinon la vie serait triste.

– Quand au souaffle, je vous attends les filles. Vous n'êtes pas assez rapides pour moi.

Heureusement tout était taquin, il n'y'avait vraiment pas de méchanceté que ce soit pour n'importe le quel d'entre nous. En tout cas c'était amusant, et pour une fois j'étais content que certaines personnes n'assistent pas a l'entrainement, car si d'habitude j'aimais m'exhiber, je n'aurais pas voulu que des gens doux et tendres, dont je ne citerais pas les noms, s'inquiètent de me voir tomber comme tout à l'heure.

Cette fois je ne loupais pas le souaffle qui atteignait la tête d'Amélie, mais trop loin, je n'avais rien pu faire. Je haussais alors un peu la voix en me rapprochant des deux filles.

– Riley ! Fais attention quand même.

Je ne sais pas ce qui s'était passé entre elles deux, mais quelque chose s'était cassé. Elles étaient bonnes amies pourtant avant non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Que fais tu à Poudlard ?
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ARZ — I'm a dreamer and when I wake you can't take my spirits, it's my dream you take — Lundi Soir

Revenir en haut Aller en bas

ARZ — I'm a dreamer and when I wake you can't take my spirits, it's my dream you take — Lundi Soir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Upsidedown :: Poudlard :: Extérieur du Château :: Le Terrain de Quidditch-
Sauter vers: