††
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Et voila, l'aventure touche à sa fin ~ Forum Fermé. Bonne continuation à tous.

Partagez|

LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Junho Masaka


MessageSujet: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Lun 2 Sep - 13:15

Tout le monde fait des erreurs, et malheureusement, je n’échappais pas la règle, loin de là. En fait, j’avais l’impression de faire beaucoup d’erreurs, et surtout d’en avoir fait une quelques jours plus tôt. Je n’aurais probablement pas du accompagner Ellen dans ce bar pour aller voir Lins, ou alors peut-être que je n’aurais tout simplement pas du me comporter ainsi. J’avais voulu lui faire passer un message, d’une façon vraiment maladroite et mal choisie, mais c’était bien ce que j’avais voulu faire. C’est vrai, le deuxième coup de poing, il ne l’avait pas forcement mérité, mais je n’avais pas supporter qu’il me parle ainsi, en me faisant ses pseudo leçons de moral.

Moi je savais parfaitement ce que j’avais voulu exprimer cette nuit-là, mais je comprenais que lui n’ait pas compris. En fait, ça m’arrivait plutôt souvent ce genre de choses, de paraître complètement incompréhensible, mais je ne savais pas faire autrement. Est-ce que l’on pouvait m’en vouloir de m’être créé cette bulle ? Après tout, ce n’était pas normal ? C’était des questions que je me posais parfois, depuis que mon père avait disparu, mais au final, je ne voyais pas vraiment comment pu faire autrement. Cet isolement, je l’avais vu comme un moyen de me protéger. Et franchement, c’était dur d’en sortir.

Enfin bref, je marchais dans les couloirs tout en réfléchissant à tout ça, à ce que j’aurais du faire au cours de Soins aux créatures magiques avec Lins il y a quelques jours de ça. A mon avis, ça avait installé une atmosphère assez neutre entre nous, et c’était toujours mieux que quelque chose d’entièrement négatif. En fait, je savais que même si j’avais beau réfléchir des jours entiers à ce que je devrais dire ou faire la prochaine fois que je le croiserais, une fois le moment venu, je ne serais capable de faire que ce qui me passerait par la tête, alors ça ne valait pas tellement le coup …

Il y avait bien un détail auquel j’aurais du faire attention et qui n’avait absolument aucun rapport avec toute cette histoire, mais je n’y avais pas pensé du tout. Ca aussi c’était une erreur, mais je m’y étais habituée et ça ne me gênait plus tellement. Oui, ça faisait un petit moment que je n’étais pas tombée, que je n’avais rien fait tomber ni personne … C’est donc par pure logique que je suis tombée en marchant dans les cachots, restant quelques secondes au sol, le temps de me dire que j’étais incroyablement idiote, avant de me relever pour regarder ce que je m’étais fait. Il ne fallait pas me demander pourquoi, mais il y avait des morceaux de verres par terre, sûrement provenant de la salle de potion, et bien sûr j’en avais des morceaux sur les genoux et la paume de mes mains, quelle chance.

Çà faisait mal, vraiment, mais j’avais tout de même monté les escaliers pour aller aux toilettes, après avoir récupéré une trousse dans ma valise. J’étais entrée dans ceux des garçons, mais je m’en fichais, tout ce que je voulais c’était me soigner, et puis de toute façon tout le monde me prenait pour un garçon alors ça ne choquerait personne. J’aurais du aller à l’infirmerie, mais je refusais d’y mettre un pied, pour des raisons … Non en fait j’avais la flemme d’y aller, ahahah ! Je m’étais donc assise à côté d’un lavabo des toilettes, cherchant une pince à épiler dans la trousse que j’avais amenée pour enlever les bouts de verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♛ L'intello de service ♕
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Lins Icho

∆ Age : 23
∆ Localisation : Poudlard/Londres

MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Mar 3 Sep - 10:49

Heureusement, Lins ne se figeait pas longtemps sur son passé. Car le bilan du mois de janvier avait été, il faut quand même l'admettre, horriblement dramatique. Une petite amie égorgée. Une mère devenue alcoolique. Des amis, qui soit vous cherchent parce que vous les avez planté pour ne pas les embêter, qui soit vous retrouvent et ne vous font pas de mal, ou encore qui vous font du mal. Et l'atmoshpère sinistre du château, rendue telle quelle par Rogue et ses acolytes, demeuraient loin de donner le moral à qui que ce soit. Excepté aux pro-Voldemort juniors, si vous voyez ce que j'veux dire par là.

Mais passons outre le bilan de janvier, celui de février avait le mérite d'être tout de même bien meilleur. Lins s'était tout bonnement offert une montagne russe : il descendait la pente au plus bas en janvier, et  remontait ( toutefois pas jusque tout en haut ) celle de février vers le haut. Il avait su faire preuve de courage, et peu importe la douleur à surmonter, car c'est toujours nécessaire de s'armer d'audace lorsque vous êtes dans le besoin. Sinon il serait encore là à déprimer..

En ce mois enneigé, non seulement il avait appris à faire son deuil progressivement, mais il avait tout de même rencontré des embuches et des surprises. A commencer par Kiba, qui avait réveillé le dragon profondément endormi en Lins - qui de coutume, si vous le connaissez, est absolument sage et calme - et s'en était salement mordu les dents. Lins ignorait précisément les blessures qu'il lui avait inflingé, sur le coup, c'était certainement la dernière chose qui l'inquiétait. Mais ce jour là, il avait changé quelque chose dans le Serpentard, un élément qui avait eu pour effet de faire basculer son équilibre mental. Enfin du moins ce qui s'y apparente. Il se peut bien en tout cas que, malgré qu'il était aussi embrasé qu'un volcan en éruption ce jour là, dans les yeux de Kiba, Lins ait vu une once de scrupule. Puis ce fut comme si tout d'un coup, son être avait changé. Et il en avait eu la preuve lors du cours d'Histoire de la Magie. Le jeune métamorphomage l'avait bouleversé par un discours dans lequel il prenait en majeure partie sa défense. Le fait qu'il ait défoulé la colère dans laquelle il l'avait mis avait eu cet effet de lui faire prendre conscience des conséquences de ses actes peut être.

Et encore une autre circonstance insolite : Junho lui parlant le lendemain de la prise de tête à la Tête du Sanglier, où il s'était joyeusement pris deux baffes de sa part. Le Serdaigle s'était brusquement confronté à l'anormalité des phrases normales de Junho. Encore un mystère à élucider. Et bien qu'il appréciait qu'elle ait changé de ton par rapport à la veille où il l'avait trouvé irrespectueuse sur les bords, vis à vis de leur amitié, Lins semblait toujours aussi ahuri par cette situation. Cependant, l'ambiance s'était rapidement débarrassé des tensions de la veille, c'était le moins qu'on puisse dire.

Le jeune homme marchait dans les escaliers, revenant d'un cours de sortilèges de chez Mr Rochester, mais il débuta des tortillements sur lui même, les jambes serrées. Une envie pressante alarmait son cerveau qu'il fallait vite se rendre dans les toilettes. Il entama une marche hâtive vers le deuxième étage et pénétra sans regarder autour de lui dans les toilettes, avant de se ruer vers la première porte et de baisser son pantalon. Quel soulagement. Il en laissa presque échapper un cri mais s'abstint lorsqu'il entendit que l'eau coulait en face de lui. Mais à cause de cette fichue porte, il ne voyait pas qui la faisait couler. Après avoir fait sa petite commission, il  remonta son pantalon, prenant soin de fermer sa braguette et ouvrit la porte. C'était Junho. Sur l'instant, il crut devoir la réprimander d'être chez les garçons mais en fait, c'était très logique. Elle devait se faire passer pour un mec.


« Salut. »murmura t-il de façon formelle.

Son regard neutre se posa sur ses genoux et la paume de ses mains, tous recouverts abondamment de sang. Il ignorait ce qu'elle avait eu l'intention de faire, mais il ne comptait pas la laisser dans cet état là. Il pointa la baguette vers ses blessures et prononça :


« Evanesco »

Les morceaux de verres disparurent aussitôt. Ensuite, Lins leva sa baguette et de petites compresses vinrent aussitôt soigner les plaies de Junho et se transformèrent ensuite en pancement pour se coller aux dites-plaies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Junho Masaka


MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Mer 4 Sep - 15:13

Après quelques instants, je trouvais enfin la pince à épiler que je cherchais et commençais à retirer les bouts de verres sur mes mains pour pouvoir les avoir libres et ensuite m’occuper de mes genoux. J’aurais tout donné pour que, qui que ce soit qui entre dans les toilettes, qu’il ne m’adresse pas la parole et qu’il fasse comme si je n’étais pas là, même si ça paraissait un peu compliqué vu ma situation. En fait, il aurait fallu que cette personne soit quelqu’un d’égoïste ou complètement aveugle. Ou encore qu’il soit vraiment pressé et qu’il reparte sans se laver les mains. Les toilettes n’étaient peut-être pas le meilleur endroit en fin de compte, mais c’était le seul avec de l’eau qui m’était venu à l’esprit.

Malheureusement, quelqu’un rentra quelques secondes après que j’ai commencé à me soigner. Je ne relevais même pas la tête, priant juste pour qu’il fasse ce qu’il a faire et qu’il reparte aussi vite qu’il était arrivé. En fait, j’aurais voulu pouvoir être invisible rien que quelques minutes, mais c’était complètement impossible, alors je continuais sans prendre en compte ce qui m’entourait. Malgré tous les espoirs que j’avais eus sur le fait que la personne ne me remarque pas et ne me parle pas en sortant, c’était bien ce qui était arrivé. Mais la voix m’était familière, alors cette fois je relevais la tête pour voir de qui il s’agissait.

Bien sûr, ça n’aurait pas été drôle si ça n’avait pas été la personne que j’avais le moins de voir en cet instant. J’avais déjà fais pas mal de trucs de travers avec Lins, et maintenant il arrivait alors j’étais occupée à me soigner. Ca aurait pu ne pas être si grave que ça, du moins s’il n’avait pas lancé un sort pour me soigner. Je détestais ça, ce qui pouvait être fait sans magie, je le faisais sans magie, j’avais toujours appris ainsi. J’étais restée à regarder les compresses sans dire un mot un moment avant de comprendre ce qui se passait réellement. Le seul réflexe que j’ai eu, ça a été de placer mes mains sur mes genoux en lâchant ma pince et en baissant la tête avant que les pansements ne se collent, même si ça ne pouvait pas annuler tout l’effet du sort.


« Arrête arrête arrête arrête ! »

Lui il allait sûrement penser un truc du genre « elle veut pas que je l’aide blablabla pas gentille », mais tout ce que je voulais c’était pouvoir me débrouiller toute seule, enfin au moins ne pas avoir recours à la solution de facilité. Utiliser un sort et rester les bras croisés … Non, ce n’était vraiment pas pour moi. Je ne bougeais pas, les mains plaquées contre mes genoux, levant juste légèrement la tête, assez pour voir seulement les chaussures de Lins. C’était bien assez.

« Tu devrais te laver les mains … »

Il venait de sortir des toilettes alors, ça paraissait évident … Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♛ L'intello de service ♕
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Lins Icho

∆ Age : 23
∆ Localisation : Poudlard/Londres

MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Jeu 5 Sep - 12:15

Lins n'avait guère eu une entrée des mieux accueillies. Junho prenait une tête de défigurée comme si elle avait vu un revenant, et quelle surprise lorsque Lins eut l'instinct altruiste de lui soigner ses plaies à cette vue de jets de sang qui ruisselaient partout. Comme si le Serdaigle ferait sembler de jouer les aveugles. Il se surprenait lui-même à la voir avec son air ahurie. Pourtant, elle aurait du le voir quand il avait débarqué, ce que lui n'avait pas du tout fait car sa vessie avait occupé toute son intention. Et quelle autre surprise ce fut, lorsque la Poufsouffle commença à pestiférer pour que Lins cesse de vouloir la guérir, chose qui lui paraissait complètement folle. Lui qui s'était dit qu'ils pouvaient enfin renouer dans leur relation, et ne pas se chamailler comme la dernière fois - en tenant compte que Lins n'était pas vraiment dans son état normal - le voilà qui était bien déçu.

« Arrête arrête arrête arrête ! »

Ou bien le jeune homme devait considérer qu'elle était trop fière et entêtée pour se laisser aider par quelqu'un qu'elle avait frappé deux fois alors que son moral était au plus bas. Dans ce cas, que faire, à part arrêter? Lins baissa sa baguette qu'il rangea ensuite dans son pantalon, même si les sorts avaient déjà eu leurs effets. Il se tut, le regard vide. 

*Ben. Tant pis*

Il n'allait pas se gâcher l'existence à courir après des gens qui pouvaient s'avérer visiblement pour lui irrécupérables. La vie était bien trop courte pour qu'on la gaspille inutilement pour rien. Il maintenait toutefois son visage impassible face à Junho. En temps normal, ça n'étonnait personne car Lins avait le tempérament d'une personne zen. Hormis qu'ici, les circonstances rendait la situation quelque peu bizarre.


« Tu devrais te laver les mains … »

Le frapperait-elle à nouveau s'il ne le faisait pas ? De toute façon, par mesure d'hygiène, Lins préférait se savonner les mains de toute façon. Il fit couler l'eau du robinet, regarda d'un air vague Junho pendant quelques secondes sans rien dire, puis se lava les mains. Il se demandait même pourquoi il l'avait salué finalement. Mais en tout cas, sa neutralité dans son ton, son visage et son comportement se perpétrait de manière évidente, comme si c'était une chose qui allait de soi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Junho Masaka


MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Sam 7 Sep - 19:50

J’étais têtue, je le savais, quand j’avais quelque chose dans la tête, c’était comme ça et pas autrement, même si je restais tout de même ouverte sur beaucoup de choses. Mais il y avait quelque chose que, à mes yeux, on ne pouvait pas toucher ou changer chez moi, c’était mes principes. Je n’en avais pas tant que ça, pas autant que certaines personnes pouvaient en avoir, mais le peu que j’avais je le considérais important. Il y en avait qui étaient peut-être différents de ceux des autres personnes, il m’en manquait aussi probablement comme ceux qui interdisent de frapper un ami sous le coup de la fatigue, mais j’avais du faire en quelque sorte une partie de mon éducation seule, alors j’avais raté quelques étapes.

Alors que j’avais espérer pouvoir me soigner sans être dérangée et repartir comme si de rien n’était, Lins venait de bouleverser un de ces précieux principes, et peut-être même celui qui me tenait le plus à cœur. Je m’étais recroquevillée, empêchant au moins aux pansements de se mettre en place en demandant à Lins d’arrêter le sort qu’il venait de lancer. En fait, si me soigner seule et surtout sans magie me semblait si important à ce moment-là, c’était peut-être parce que j’aurais voulu que ça soit quelqu’un d’autre qui le fasse. Si ce n’était pas lui, alors c’était à moi de le faire, et non à un sort.

Après quelques secondes j’avais relevé légèrement la tête en adressant la parole à Lins, lui conseillant de se laver les mains puisqu’il n’avait pas l’air de le faire pour le moment. C’était assez lourd de sentir son regard posé sur moi, alors s’il pouvait se concentrer sur autre chose, ça ne serait pas de refus. Si j’avais suffisamment relevé la tête et que j’avais vu l’expression qu’il affichait, j’aurais sûrement était encore plus mal à l’aise. Je le laissais se laver les mains tranquille, enlevant mes mains de mes genoux pour voir ce qu’il me restait à faire après le passage de ces foutues compresses magiques. Je ramassais la pince à épiler que j’avais laissée tomber pour la ranger, n’en ayant plus besoin puisque les morceaux de verre avaient disparus, et sortais par la même occasion un tube de crème et des bandages.

Alors que j’étalais un peu de crème ayant pour but d’aider à cicatriser sur mes plaies, je relever la tête vers Lins en entendant l’eau cesser de couler, ce qui signifiait probablement qu’il avait fini. Après quelques secondes à le regarder, je me décidais enfin à dire quelque chose.


« Je suis désolée pour la dernière fois. »

Je finissais ensuite de me soigner, plaçant du bandage autour de mes mains et de mes genoux pour ne pas mettre du sang partout, avant de me relever en récupérant ma trousse que j’avais préalablement fermée. Je m’étais excusée, c’était déjà pas mal … Mais maintenant je ne savais pas du tout ce que j’étais censée faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♛ L'intello de service ♕
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Lins Icho

∆ Age : 23
∆ Localisation : Poudlard/Londres

MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Dim 8 Sep - 16:07

Qu'est-ce qu'il devait en penser? Car visiblement Junho semblait surtout vouloir passer l'éponge sur tout ce qui s'était produit, et se comportait déjà dans une certaine fébrilité alors que les tensions avaient pu à peine être desserrées entre eux depuis quelques semaines. Avait-elle une quelconque conscience que les raviver à nouveau, comme on raviverait un feu, serait susceptible de provoquer des étincelles à nouveaux? Même si Lins n'était pas dans un état propice pour s'enflammer, et oui, il le regrettait amèrement cet état, la Poufsouffle ne rendait pas propice à la réconciliation immédiate.

Dans son coeur, il avait espéré que Junho demeurerait joviale de leurs retrouvailles, qu'elle serait d'ailleurs ouverte à ce moment précieux pour leur relation depuis qu'ils s'étaient..disons, légèrement adressé la parole en cours. Enfin, surtout elle. Il s'agissait d'une initiative que Lins commettait très rarement, voire quasi jamais. Voilà pourquoi lorsqu'ils s'étaient revus la dernière fois - lendemain de la veille où ils s'étaient mis en rogne l'un envers l'autre - ce fut comme si son crâne s'était fracassé contre un poteau. Un véritable choc qu'il n'avait pas pu calculé à l'avance, lui qui est de coutume fort prévoyant. Mais voilà, Junho paraissait fermement décidée à ne pas laisser sombrer, tel un navire échoué, leur amitié bien mieux tissée autrefois. Mais cette période-ci, un grand coup d'enclume l'avait horriblement abîmée, un peu comme si elle s'était rendue fragile de par leur dispute.


« Je suis désolée pour la dernière fois. »

Il fallait s'en douter, cela l'aurait bien plus marqué sur l'instant si ça s'était produit le soir où cette effervescence de tensions avait eu lieu. C'était sans doute ce qu'il avait le plus demandé ce soir-là, en son for intérieur. Car ça l'avait sérieusement amoché de l'intérieur, il s'était senti blessé de l'avoir vue aussi rude et insensible à sa tristesse, tandis que lui, pour le plus malheureux des êtres sur Terre - même s'il s'agissait de Voldemort - peu importe, il aurait d'abord pensé à la compassion, à l'écoute, le réconfort, puis seulement à remettre les points sur les i comme elle avait pu..si bien s'y prendre. Néanmoins, ses excuses valaient la peine d'être entendue, car au moins, Junho faisait apparaître en elle une trace d'empathie et de sagesse, puis Lins avait tellement espéré entendre cette phrases de sa voix.

« Oublie...c'est rien, t'étais en colère contre moi, puis moi aussi, je m'excuse parce que j'étais pas..en pleine forme. »

Il n'avait pensé nécessaire de se résoudre à s'excuser aussi, car tout le monde s'était bien douté, qu'à la vue de son corps maigrelet, de ses valises sous ses yeux, de ses absences répétées, de ses pétages de plombe, que rien n'allait droit chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Junho Masaka


MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Sam 14 Sep - 20:23

Mes choix n’avaient pas toujours étaient les bons et ils ne le seraient jamais à chaque fois, et cela était quelque chose de valable pour absolument tout le monde, à moins que l’on ait une terrible confiance en soi et que l’on pense que l’on est le centre de la Terre, ce qui était loin d’être mon cas. Le soir où j’avas frappé Lins, c’est-à-dire quelques jours avant, je n’aurais pas du essayer de le raisonner aussi brutalement, bien qu’aujourd’hui on ne puisse pas dire que ça lui ait vraiment nuit puisqu’il semblait aller clairement mieux depuis. Mais qu’est ce qui me prouvait que ça ne serait pas mieux passé, qu’il n’aurait pas été encore mieux en cet instant, si je l’avais pris dans mes bras et que je serais avec lui et Ellen dans un calme absolu ? Enfin je ne pouvais pas savoir et je ne le saurais jamais, alors à quoi ça pouvait servir de réfléchir ainsi ?

Après m’être soignée et rangé les affaires que j’avais prises avec moi, en espérant que j’ai fait les bons gestes pour que mes blessures se soignent bien, je m’étais relevée pour m’excuser au près de Lins, comme j’avais pensé le faire depuis déjà quelques temps, peut-être déjà depuis le cours où j’avais essayé de lui parler pour calmer les tensions. Je restais devant lui sans bouger, le regard posé sur lui tout attendant qu’il réponde quelque chose. J’avais besoin qu’il accepte ou qu’il refuse mes excuses, comme il le désirait, mais je devais savoir. Je faisais vraiment un énorme effort pour réussir à faire cela, pour admettre que dans un sens j’avais eu tort d’agir ainsi.

Heureusement il finit par dire quelque chose et s’excuser également, ce qui me soulageait intérieurement. J’aurais réellement était déçue s’il ne l’avait pas fait, parce que je pensais vraiment ne pas avoir était la seule personne en faute ce soir là. Il avait été carrément violent et irrespectueux en fait … Je l’avais frappé, deux fois, mais lui il faisait presque peur, c’est d’ailleurs sûrement l’impression que j’aurais eu si je ne me fichais pas complètement de ce qui allait m’arriver, on aurait qu’il aurait pu me tuer de sang froid. Bref, je détournais mon regard du sien, préférant ne pas le fixer trop longtemps.


« Ca va mieux ? »

Ca avait l’air d’être le cas, mais je préférais poser la question et au moins tenter d’avoir une réponse plus ou moins sincère plutôt que de me baser seulement sur les apparences. En fait, je préférais me concentrer sur son état à lui plutôt que sur le mien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♛ L'intello de service ♕
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Lins Icho

∆ Age : 23
∆ Localisation : Poudlard/Londres

MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Mar 17 Sep - 7:50

Junho semblait légèrement désorientée. Elle le regardait fixement, droite, sans dire un mot, comme si elle attendait le métro. Lins n'avait pas vraiment vécu ce genre de situations étranges. On aurait pu même dire " parasite ". Ce n'était pas le genre belliqueux, le genre friand de disputes. En réalité, cette évènement choc que demeurait la mort d'Elisea avait fait explosé de nombreuses tensions qu'il créait autour de lui. Tel un big bang, sa disparition avait suscité des disputes entre Lins et d'autres. C'était également un rituel d'apprentissage car c'était la première fois dans sa vie que Lins était confronté à des oppositions aussi surprenantes qu'effrayantes. Il regrettait encore ses réactions,surtout devant la pauvre Elisea paralysée par la peur et la tristesse. Devait-il en vouloir à l'amour de l'avoir rendu aussi coléreux et susceptible durant toute cette période? Ou bien est-ce que le destin s'était mis en tête de le rendre malheureux? 

« Ca va mieux ? »

Elle venait de détourner la tête. Lins ignorait pourquoi son regard le fuyait. Il reconnaissait qu'il avait été violent, mais plus maintenant. Il avait repris toute sa tête, que diable. Le Serdaigle ne répondit pas dans l'immédiat. Il eut un air sinistrement neutre, la bouche indifférente et les yeux imperturbables.

« Oui. Et toi?»

Sa vitesse de parole était éloquente, il avait le sentiment qu'il devait répondre vite fait. Sans doute car ce genre de questions lui rappelait ce qu'il avait été, ou bien pour ne pas rétorquer " c'est en tout cas pas grâce à toi forcément que je vais mieux, sache le bien ". Ca lui permettait d'esquiver des tensions de cette manière.


« Ca me fait penser que..nos dernières entrevues ne se sont pas exactement terminés d'une bonne façon..A commencer par ton secret, que je ne trouvais pas forcément immonde, que tu m'avais avoué à la bibliothèque.»

Il estimait que Junho ne pouvait pas le laisser dans l'incompréhension, car ce jour là l'avait laissé plus que perplexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Junho Masaka


MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Mer 25 Sep - 14:50

Je n’avais absolument aucune idée de ce qui avait pu se passer avec sa petite amie, s’il l’avait était avec elle lors de sa mort ou non, et je ne pouvais même pas ne serait-ce qu’essayer d’imaginer. J’aurais pu pourtant, beaucoup de personnes auraient surement dit « je peux comprendre que c’est dur », mais je ne voulais pas dire cela parce que je savais que si l’on me disait ça à moi, pour quand j’avais perdu mon père ou que le reste de ma famille m’avait abandonnée, je ne l’aurais pas accepté. Personne ne pouvait comprendre, ils n’étaient pas à ma place, chaque situation était différente, alors ça m’aurait vraiment énervée que quelqu’un me dise quelque chose dans ce genre-là. C’est peut-être pour cela que je n’avais pas réagi correctement le soir où nous nous étions retrouvés, je n’avais tout simplement pas su quoi dire ou quoi faire qui ne soit pas blessant, ou du moins qui aurait été blessant à mes yeux si j’avais été à sa place.

En fin de compte, c’était peut-être une bonne chose si Lins était venu aux toilettes ce jour-là à ce moment-là, quand j’y étais par pur hasard, ainsi je pouvais essayer de me rattraper, au moins un peu. Après avoir demandé à Lins comment il allait, une fois avoir fini de me soigner et que je m’être obligée à oublier le passage où il avait jeté un sort pour faire cela à ma place, je tournais la tête, pour éviter de le regarder. Je ne savais pas exactement pourquoi, mais je trouvais la situation un peu gênante. J’étais en tord en fait, mais lui aussi, alors on était un peu sur un pied d’égalité au final.

Il répondit assez rapidement, mais avec une voix assez étrange. Je tournais de nouveau la tête vers lui, ne répondant rien à la question qu’il m’avait retournée. Peut-être qu’il valait mieux le regarder en fait, parce que sans le voir, en entendant juste sa voix, il faisait presque peur.


« Oui. »

J’avais attendu quelques instants avant de donner une réponse, réponse que je ne pensais même pas. Mais qu’est ce que j’aurais pu dire d’autre ? Je préférais dire que ça allait, comme ça au moins je n’avais pas de problèmes. Je ne le quittais pas du regard, l’écoutant continuer à parler, retenant un soupir en voyant qu’il avait visiblement envie de parler du jour où tout avait commencé à déraper, à la bibliothèque. Il voulait savoir pourquoi je m’étais enfuie ? C’était compliqué à expliquer … J’avais toujours l’habitude d’agir un peu comme je le sentais, alors c’était ce que j’avais fait. J’avais eu envie de partir, ça en était presque vital en exagérant, alors je l’avais fait, tout simplement.


« Mh, c’est vrai. Excuse moi. »

J’étais obligée de développer ? Après tout il n’avait posé de question à proprement dite, alors je pouvais très bien m’arrêter là. Je n’avais pas forcément de compte à lui rendre, même si mon comportement n’était pas sans reproche.

« Si tu avais avoué du jour au lendemain quelque chose que tu cachais depuis ton enfance, quelque chose avec lequel on t’as toujours appris à vivre avec, tu aurais agis irréprochablement toi ? »

A vrai dire, j’étais sûre que non, quoi qu’il dise. S’il affirmait que oui, ça voulait dire que c’était un idiot, même si ça paraissait un peu dur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♛ L'intello de service ♕
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Lins Icho

∆ Age : 23
∆ Localisation : Poudlard/Londres

MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Mer 25 Sep - 19:57

Lorsqu'elle avait détourné les yeux, et qu'elle lui avait avoué qu'elle était une fille ce jour-là, Lins n'avait pas envisagé qu'elle prendrait fuite instantanément. Bien qu'il ne soit pas un fin psychologue, ce n'était pas la fuite qui lui semblait logique et rationnelle. Oui car ce jeune homme ne vivait que par ça. L'abstrait lui était futil, par exemple. L'irrationnel, bon pour les fous. L'illogique, à s'arracher les cheveux de la tête. Son esprit scientifique aura un jour raison de lui. Mais ce jour n'est guère encore arrivé pour le moment. Et malgré qu'il eut tenté de se mettre à sa place, le Serdaigle n'était parvenu à rien. En rien, il ne pouvait comprendre Junho.


La conversation ne paraissait pas lourde, dans le sens, où la tension n'était pas le maître-mot pour résumer ce qui se passait, mais les yeux vagabonds de Junho qui cherchaient à le nier commençaient à engendre une exaspération, de type légère pour le moment, puisque par moment, elle osait le défier dans le regard et cela il l'appréciait. Les amis n'étaient pas faits pour être craints après tout.


« Mh, c’est vrai. Excuse moi. »


« Ce n'est rien, je trouvais ça juste un peu..troublant ?»



Peut être que la définition de ce mot devait suffire. Comment pouvait-il expliquer de façon courte et concise, comment il s'était posé milles et une questions, hypothèses et raisonnements en tout genre pour déchiffrer son attitude de ce jour là? Il ne voulait pas de toute manière en remettre une couche, de peur de faire naître un trop grand sentiment de culpabilité ou de remord chez elle.


« Si tu avais avoué du jour au lendemain quelque chose que tu cachais depuis ton enfance, quelque chose avec lequel on t’as toujours appris à vivre avec, tu aurais agis irréprochablement toi ? »



« Non, car c'est simplement impossible. Mais rien n'empêche d'agir avec une attitude différente, je sais que cela dépend de chacun, et aussi que des milliers de comportements se montrent à nous dans ce genre de situation, ce que je cherchais à savoir, c'était pourquoi cette attitude là, et pas une autre.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Junho Masaka


MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Sam 28 Sep - 14:03

Malgré le fait que je me sois déjà dit plusieurs fois que j’aurais peut-être du agir autrement en partant de la bibliothèque le jour où j’avais avoué à Lins que j’étais en réalité une fille après tout ce temps, malgré cela que j’éprouvais vraiment de regret par rapport à ce jour-là. J’avais ressenti le besoin de lui dire cette chose que je lui avais caché depuis que nous nous connaissions tout comme j’avais eu besoin de partir brutalement ainsi. Moi-même je n’étais pas sûre de comprendre pourquoi j’avais fait cela, mais c’était bien ce qui m’avait paru le mieux à faire à ce moment-là. Peut-être qu’il ne comprendrais pas, peut-être même que personne n’aurait pu comprendre s’ils avaient été à se place, alors je ne voyais pas vraiment quoi lui dire. Je m’étais donc excusée après qu’il ait mentionné ce jour-là et mon comportement quelque peu incompréhensible.

J’appréciais le fait qu’il ne pose pas de question après mes excuses, cependant j’avais désiré ne pas le laisser dans une incompréhension complète, juste parce que j’avais conscience qu’à sa place j’aurais voulu essayer de comprendre même si je n’aurais pas réellement osé poser des questions à ce propos à qui que ce soit, même pas à la personne concernée. Je lui avais donc demandé s’il pensait qu’il aurait mieux réagit que je ne l’avais fait, tout en tentant d’exprimer un peu ce que je ressentais par rapport ce que je lui avais avoué.

Quelque part, j’étais contente de l’entendre dire qu’il ne pensait pas qu’il aurait agit de manière parfaite et que l’on aurait pas pu lui faire de reproche à cause de cela. Il se demandait pourquoi je m’étais enfuie sans vouloir m’expliquer plus que cela et je supposais que, s’il me le demandait aujourd’hui, c’était probablement qu’il y avait pensé pendant tout le temps qui nous séparait aujourd’hui de ce jour-là. Je n’avais tellement envie de répondre, ou du moins j’ignorais comment m’y prendre, quels mots choisir, mais je n’avais tellement le choix si je désirais améliorer la situation.

Je fermais les yeux quelques secondes en poussant un petit soupir avant de les rouvrir, mon regard toujours posé sur Lins.


« J’en sais rien. J’ai agis comme ça parce que c’était la seule chose que j’arrivais à faire, c’était sûrement moins compliqué que de rester et de me sentir mal à l’aise. C’était peut-être déjà trop pour moi. »

Ce que je lui répondais était assez vague, mais je faisais de mon mieux. S’il voulait poser encore quelques questions j’essaierais au moins d’y répondre, mais je ne pouvais pas garantir la qualité des réponses que je lui fournirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♛ L'intello de service ♕
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Lins Icho

∆ Age : 23
∆ Localisation : Poudlard/Londres

MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Dim 29 Sep - 21:28

Junho et Lins n'étaient pas le résultat d'une vague amitié de quelques semaines. C'était déjà une relation qui durait depuis leur cinquième année, non hélas pas avant, car avant, Junho était une espèce d'asociale qui ne parlait à personne pour ainsi dire. Le Serdaigle, bien qu'il ait commencé à s'ouvrir encore plus au niveau des contacts avec les autres en abandonnant un peu sa timidité sur le côté, n'aurait jamais pu se sentir capable d'adresser la parole, à ce moment-là, à une fille qui restait dans son coin. Néanmoins, ça ne les avait pas empêché de forger des liens puissants au cours de deux ans. De plus, cette année devait sans doute se trouver comme étant la plus enrichissante de toutes pour leur amitié.


Lins n'avait jamais su mettre de mot sur ses relations. A part celles qui paraissaient évidentes, comme les amourettes d'adolescence, ou bien ses meilleurs amis. C'était des sphères relationnelles relativement facile à définir. Mais dans ses amis proches, chacun entretenait avec lui une liaison extraordinairement particulière. Luka et lui se complétaient dans leur logique de raisonnement et leur humour à deux balles. Quant à Phoebe, c'était pire que de la fusion, c'était le ying et le yang rassemblés. L'une étant pessimiste, l'autre étant un optimiste, l'une étant une tête brûlée, l'autre étant incroyablement réfléchi, ils s'emboitaient bien avec leur personnalité. Et concernant l'exemple de Junho et lui, c'était encore une autre amitié à définir, car encore une fois, elle n'était pas comme les autres.


La Poufsouffle sembla soulager d'entendre Lins avouer que lui non plus n'aurait pas eu un comportement parfait à son égard s'il s'était retrouvé dans sa situation, mais le fait qu'il lui expose son point de vue, au sujet de son incompréhension face à sa réaction à la bibliothèque, la rassura moins. Elle soupira, avec ses paupières lourdement tombées puis relevées, et lui répondit :


« J’en sais rien. J’ai agis comme ça parce que c’était la seule chose que j’arrivais à faire, c’était sûrement moins compliqué que de rester et de me sentir mal à l’aise. C’était peut-être déjà trop pour moi. »


C'était donc une attitude propre à elle. Et puisque qu'elle s'était expliquée à ce sujet, Lins devrait se contenter de cette réponse, même si ça le remuait toujours autant de ne pas avoir pu mettre un raisonnement logique à tout ça, lui qui aimait tant se raccrocher à ses théories de ses bouquins, à ses calculs, à ses sciences exactes. Tant pis.


« Je peux te dire qu'on se sent aussi mal à l'aise quand le lendemain d'une soirée mouvementée où on s'est pris deux baffes par une bonne amie, celle-ci vous reparle comme si ne rien n'était. Note, j'ai aimé ton soutien en cours de SCM..»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Junho Masaka


MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Ven 4 Oct - 16:36

Pour être honnête, je ne pense pas que j’aurais fait tous ces efforts pour n’importe qui. Je n’aurais sûrement pas admis avoir eu tort, je ne m’en serais voulu beaucoup plus que pour quelque chose d’anodin, je ne me serais pas excusée. Mais Lins n’était pas n’importe qui, c’était l’un des premiers amis que j’avais eu malgré le fait que notre amitié ne remontait qu’à deux années. Mais pour moi, deux années paraissaient terriblement longues, surtout celles là où je m’étais retrouvée sans famille, ayant perdu le seul foyer, et la seule personne probablement, qui voulait bien moi. Alors c’était un peu comme un devoir d’essayer d’arranger la situation avec lui, pour ne pas perdre une autre personne importante.

J’avais donc répondu aux questions de Lins, même si j’avais un peu hésité au départ. Finalement je pensais avoir fait le bon choix, parce que sans cela rien ne se serait sûrement jamais arrangé. Je n’arrivais pas tellement à m’exprimer, à choisir les mots appropriés pour tenter d’expliquer ma façon d’agir ce jour-là à la bibliothèque. On ne pouvait pas me reprocher de ne pas avoir essayer, c’était parti d’une bonne intention même si au final ça ne donnait pas quelque chose de bien clair et compréhensible. Mais il devait être habitué non ?

Je ne le quittais pas des yeux, attendant qu’il réponde quelque chose, qu’il fasse un de ses commentaires dont il avait l’habitude de faire. C’était un peu énervant en fait, c’est vrai, mais ça devait faire partie de sa personnalité, si on ne pouvait pas supporter cela, autant ne pas devenir son ami, c’était plus simple et plus vivable. J’attendis quelques instants après qu’il ait parlé, faisant en quelque sorte involontairement un commentaire un peu inutile, voir même … déplacé.


« En fait, ce n’était pas vraiment des baffes, parce que j’ai tapé avec mon poing alors je pense que ça serait plutôt…. »

Je m’arrêtais sans finir ma phrase, me rendant finalement compte de ce que j’étais en train de dire. On pouvait peut-être qualifier ça de bêtise … Je m’attardais sur un détail sans importance et qui en plus avait des chances de blesser un peu plus Lins dans son amour propre, si du moins il était blessé à ce niveau-là à cause du fait qu’il se soit fait frapper par une fille.

« Enfin, je suis désolée pour ça, j’étais fatiguée et tu faisais n’importe quoi, alors on est tous les deux en tort. Et je voulais juste essayer d’arranger un peu la situation en te parlant en cours. »

C’était si compliqué à comprendre, est-ce que ce n’était pas clair ? Je m’étais excusée une nouvelle fois, mais je pensais sincèrement que ça serait la dernière fois pour aujourd’hui, parce que je n’aimais pas faire ça sans avoir l’entière conviction que j’avais de bonnes raisons de devoir le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♛ L'intello de service ♕
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Lins Icho

∆ Age : 23
∆ Localisation : Poudlard/Londres

MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Sam 5 Oct - 22:06

« En fait, ce n’était pas vraiment des baffes, parce que j’ai tapé avec mon poing alors je pense que ça serait plutôt…. »

« Baffes, coup de poings, peu importe.»

Il ne comptait pas jouer sur les mots, et espérait que Junho avait l'intention d'en faire de même. Cette soirée avait tout simplement dérapé car l'atmopshère s'était envenimé, il n'y avait pas grand chose à rajouter là dessus. Et Lins repensait encore avec une boule dans le ventre à l'air effaré qui s'était dessiné sur le visage d'Ellen, la jeune femme la plus innocente de cette situation qui avait du faire face à une tempête des plus violentes entre Junho et lui. En plus, maintenant qu'il avait réglé le compte de Kiba, lequel l'avait insupporté durant des années dans le plus grand silence, les rumeurs allaient de bon train, certains l'estimant comme un monstre capable de soulever 2 avions sur chacun de ses bras et de les envoyer à 30 km ( quoi de mieux qu'une rumeur exagérée? ), d'autres disaient qu'il avait essayé de se doper pour pouvoir se venger, mais qu'en fait, il n'était qu'une petite vermine incapable de se battre contre qui que ce soit. Soit, cette histoire n'était pas resté discrète à l'égard de tous, et maintenant, Lins était craint de quelques-uns qui avaient peur pour leur vie en croisant son regard alors qu'il ne leur prêtait aucune attention.

Ellen devait dès lors s'en trouver très mal à l'aise. Être l'ami d'un gars qui voit sa petite amie mourir par une vision et qui tabasse un Serpentard métamorphomage, elle devait certainement miser tout ce qu'elle pouvait pour rester à l'écart de ces histoires. Sans oublier le fait qu'elle avait vu tout le mal dans les yeux de Lins ce soir là, une situation des plus stressantes et affligeantes qui puissent exister. 

« Enfin, je suis désolée pour ça, j’étais fatiguée et tu faisais n’importe quoi, alors on est tous les deux en tort. Et je voulais juste essayer d’arranger un peu la situation en te parlant en cours. »

« Et tu as bien fait. Mais laissons ça de côté, tu veux? Ca ne sert plus d'en parler. Et puis nous sommes là, et la vie continue..»

Ces paroles évoquaient un certain enjouement pour le futur de leur relation, comme si ça ne pouvait que rouler sur des roulettes. Il laissait planer une once d'optimisme pour leur amitié.


« Mais lorsque tu as dis que tu étais fatiguée..ça se voit. Y a quelque chose ? Dont tu voudrais me parler peut être ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Junho Masaka


MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Ven 11 Oct - 20:22

J’aurais certainement étais d’accord avec n’importe qui sur ce point-là, je n’aurais pas du faire une remarque sur le fait que Lins ait dit que je lui avais donné des baffes à la place de coups de poing, c’était déplacé et pas vraiment le bienvenue dans la conversation. Mais ça avait été plus fort que moi, c’était sorti tout seul, peut-être parce que le mot « baffe » me paraissait ridicule et que j’aurais préféré qu’il en emploie un autre pour rester dans un contexte sérieux, parce que ça l’était et je voyais mal la situation tourner aux rires pour le moment. Enfin, je ne dis rien sur sa réponse suite à sa remarque, laissant un petit moment de silence avant de reprendre la parole pour m’excuser une dernière fois et me justifier un peu.

Je souris un peu en entendant les paroles de Lins, me disant qu’en fin de compte il avait l’air de ne pas le prendre si mal que ça, de s’être fait frapper. J’étais contente qu’il accepte mes excuses, ainsi j’étais bel et bien sûre de ne pas à avoir à m’excuser de nouveau, ce qui était un soulagement.

Je le savais déjà depuis longtemps, mais il fallait vraiment que j’apprenne à réfléchir avant de dire quelque chose. Je n’avais pas pensé que prendre l’excuse de la fatigue, bien que ce soit totalement vrai, aurait pu susciter des questions de la part de Lins. Si je l’avais su, j’aurais inventer quelque chose à la place, tant pis si je mentais … Tiens d’ailleurs c’est ce que j’allais faire, mentir, pour tenter de me sortir de cette situation plutôt gênante pour moi.


« Ah ? … Je ne dors pas très bien, c’est à cause de tout ça, c’est pas grave. »

A cause de cette histoire … C’était faux, mais ça me paraissait crédible. De toute façon, je ne pouvais pas dire la vérité, et même si j’en avais théoriquement le droit, je ne voulais pas en parler, que ce soit à Lins ou à quelqu’un d’autre. Il n’y avait qu’une seule personne que j’avais envie de voir, bien que d’un autre côté je doutais un peu de cela aussi … Enfin bref, ce n’était pas vraiment le moment d’y penser, même si c’était quelque chose d’incontrôlé. Je croisais les doigts pour que Lins ne dise rien de plus.


« J’aurais peut-être pas dû venir dans les toilettes des garçons, hein ? »

Je préférais tourner son attention sur autre chose, ou au moins essayer de le faire, ainsi il y avait moins de chances qu’il se pose des questions bizarres ou qu’il insiste sur ce qui n’allait pas pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♛ L'intello de service ♕
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Lins Icho

∆ Age : 23
∆ Localisation : Poudlard/Londres

MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Sam 12 Oct - 21:56

Lins ne pouvait qu'attarder son regard sur les traits épuisés, tirés, du visage de Junho. De loin ou même à l'oeil nu, personne ne pouvait nier qu'elle semblait lessivée. Pour quelle raison, Lins ignorait encore son identité.


« Ah ? … Je ne dors pas très bien, c’est à cause de tout ça, c’est pas grave. »


Bien tenté de la part de Junho, mais le Serdaigle ne pouvait pas toujours se laisser séduire par les beaux petits mensonges que certains de ses amis usaient pour pouvoir se débarrasser de situations délicates. Sans évidemment prendre en compte que la Poufsouffle ne mentait pas très bien à ses yeux, et que son délit de mensonge était flagrant comme un énorme pustule qu'une personne aurait au milieu du visage.


En effet, de tous ses proches, ce n'était pas la première, ni la dernière. Il n'excluait pas le fait que tout le monde mentait - et ça lui était arrivé dans sa vie, il ne pouvait le nier lui-même - mais exigeait de la part de ceux qui lui étaient chers, une énorme sincérité. Et cette valeur, il se l'appliquait à lui également. Généralement, s'il se devait de mentir à une personne proche, il ne le faisait qu'en cas d'extrême nécessité, comme lorsque la vie d'une personne ou d'une autre était en jeu. Bien sûr, ce sont des cas extrêmistes, c'est pourquoi Lins ment très rarement à ses amis et beaucoup plus aux simples connaissances qui lui sont insignifiantes.


« Quand je vous vois tous, je me dis que j'ai de la chance d'avoir des amis qui n'ont pas appris l'art noble et vicieux qu'est le mensonge. Heureusement d'ailleurs sinon, j'en aurais été bien déçu. Tu essaies de me cacher quoi exactement pour m'inventer un mensonge aussi flagrant qu'un caniche rose qui se promène sur un BrossDur dans Pré-au-Lard ?»



L'illustration était là, pour bien appuyer sur le fait que son mensonge n'avait pas vraiment eu grande utilité face aux déductions rapides de Lins. Et un petit coup de vision, tout aurait pu très bien aussi être découvert, mais c'était le genre d'issue qu'il évitait la plupart du temps. Et de toute façon, il ne s'agissait ici d'un mensonge anodin, seulement, le fait qu'on veuille toujours le préserver d'une vérité ne lui plaisait pas vraiment. Et quelque chose lui disait, subjectivement, que les traits usés de son visage n'étaient pas relatifs à des manques de sommeil.


« J’aurais peut-être pas dû venir dans les toilettes des garçons, hein ? »



« Si c'était pour me mentir, j'aurais préféré. Mais que j'y songe, pourquoi tout à l'heure tu n'as absolument pas daigné à vouloir me laisser t'aider à te soigner? On aurait dit un lion enragé dans sa cage.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Junho Masaka


MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Sam 19 Oct - 14:05

J’aurais pu m’en vouloir pour mentir à Lins sur la raison pour laquelle j’étais fatiguée, mais bizarrement, ce n’était pas le cas. Je voyais ça un peu comme une obligation, quelque chose que de toute façon je n’avais pas le droit de dire et dont je n’avais pas envie de parler même si j’avais pu. J’aurais voulu lui expliquer tout ça pour qu’il me laisse tranquille sur ce point-là, parce qu’après tout on avait tous des choses dont on ne voulait pas parler, mais je pensais que ça rendrait mon absence de réponse encore plus étrange, plus qu’elle ne l’était déjà. Alors j’avais choisi de mentir, bien que ce ne soit le meilleur choix que l’on puisse faire.

J’avais espéré que ça marche, j’y avais même cru en fait, mais en fin de compte Lins ne semblait pas être prêt à avaler ce mensonge là. Pourtant il m’avait paru crédible, ça aurait été possible que je ne dorme pas beaucoup, enfin moins que d’habitude, à cause de notre dispute, parce que je l’avais quand même frappé … C’est vrai que je pensais qu’il l’avait mérité, ou peut-être pas les deux fois, mais je pouvais quand même me reprocher un peu d’avoir agis ainsi. Je ne savais pas vraiment si c’était réellement une chance d’avoir des amis incapables de mentir correctement, mais moi en cet instant j’aurais aimé savoir mentir correctement. Qu’est-ce que je cachais … En fait, c’était juste que … Eh ben non, je ne lui dirais toujours pas.

Je laissais m’échapper un léger soupir, laissant quelques instants de silence s’installer avant de reprendre la parole avec un sourire gêné, parlant de quelque chose de complètement différent. C’était un peu stupide de penser que ça suffirait à le faire changer d’idée …

Il avait le don pour les questions qu’il ne fallait pas poser, ce Lins … Il ne s’en doutait peut-être pas, d’ailleurs je ne voyais pas vraiment comment il aurait pu s’en douter, mais les deux questions qu’il venait de me poser étaient liées, bien que la seconde ait une explication que je pouvais lui dire. Après avoir frotter avec ma main le derrière de ma tête en soupirant à nouveau, sans avoir perdu le sourire que j’avais commencé à afficher précédemment, je me décidais à répondre à sa question, d’une façon qui m’arrangeait bien entendu.


« C’est juste que je me suis toujours soignée toute seule et que je refuse de le faire par la magie. Désolée, je sais que ça partait d’une bonne intention. »

Je ne disais pas tout, mais ce que j’affirmais là était vrai, alors je n’avais aucun reproche à me faire du côté des mensonges. Après tout, je n’étais pas obligée d’absolument tout lui dire, j’avais le droit de garder des choses pour moi. J’aurais préféré aller à l’infirmerie, mais en ce moment c’était différent là-bas, alors …

« On devrait peut-être sortir d’ici, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♛ L'intello de service ♕
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Lins Icho

∆ Age : 23
∆ Localisation : Poudlard/Londres

MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Sam 26 Oct - 21:25

Lins n'était pas simplement curieux et intelligent à la fois, bien que ces deux vertus lui suffisent pour démasquer souvent la vérité, mais il demeurait particulièrement perspicace. Il creusait jusqu'au fond des choses et il avait un certain talent pour pointer du doigt des sujets à chaud, qui piquaient. Etait-ce un héritage laissé par sa mère, qui avait dû faire émerger la vérité de certains condisciples de Lord Voldemort durant sa carrière d'Auror ? Ou bien une qualité provenant de son père avocat ? En tout cas, jamais il ne pourrait s'en arracher. Ayant pourtant une finesse dans sa sagesse, Lins ne voulait jamais se résoudre à ne pas paraître moins pointu dans ces questions et ses remarques. C'était un garçon qui allait de l'avant avec franchise. Ce qui ne sembla guère plaire à Junho qui soupira de plus belle.


« C’est juste que je me suis toujours soignée toute seule et que je refuse de le faire par la magie. Désolée, je sais que ça partait d’une bonne intention. »


« Oh, ce n'est rien, vu ton regard, j'ai vite senti que ce n'était pas vraiment moi la source du problème. En plus, si ça avait été le cas, ça aurait été bizarre comparé aux attitudes que tu avais eues envers moi aux autres cours, qui avaient été signe que la situation était susceptible de s'améliorer. Enfin, c'est ce que j'ai ressenti.»


Mais il se doutait bien que ses appréhensions n'avaient rien de mauvais, car de toute façon, Junho demeurait honnête et directe sur le fait qu'elle n'appréciait tout bonnement par de se faire soigner par la magie, aversion que le Serdaigle n'avait jamais rencontré jusque maintenant. Il avait déjà rencontré des sorciers peu doués en magie qui essayait d'y renoncer petit à petit, et se disait opposés à des pratiques fréquentes de magie. Mais le cas de la Poufsouffle se révélait nouveau pour lui.


Elle et lui se regardèrent dans le silence, rien ne se produisait autour d'eux, et ils auraient pu continuer à jouer les statues si Junho n'avait pas décidé de rompre brusquement le silence. Mais l'ombre d'un moment, Lins eut le sentiment qu'on avait arrêté le temps, que les aiguilles avaient cessé de tourner, que le sable semblait s'arrêter de s'écouler et que les secondes ne voulaient plus avancer.


« On devrait peut-être sortir d’ici, non ? »


« Pourquoi ça ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Junho Masaka


MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Sam 2 Nov - 20:13

Il était loin d’être bête, le serdaigle … Personne n’en doutait, enfin je ne pense pas, mais j’avais eu l’espoir qu’il ne soit pas aussi curieux en essayant autant de me faire parler en appuyant sur les points sensibles qu’il avait pu déceler. Cependant j’étais bien décidée à ce que la raison qui me poussait à agir comme je le faisais, ou plutôt à moins dormir que d’habitude et à ma volonté de me soigner seule, resterait cachée. J’étais la seule à le savoir et franchement, c’était beaucoup mieux ainsi, je ne tenais pas à ce que d’autres viennent mettre leur nez dedans. Ca devait bien être la dernière chose que je désirais … Alors non, je ne lâcherais pas le moindre indice à Lins, même si je tenais à ce qu’on redevienne amis. Ca devait bien être possible sans qu’il sache.

J’étais soulagée de l’entendre dire qu’il avait senti que ce n’était pas à cause de lui que j’avais réagi ainsi lorsqu’il avait tenté de me soigner, pour m’aider. Si ça avait été quelqu’un d’autre, j’aurais réagi exactement de la même manière, alors sur ce coup-là encore une fois, il voyait juste. Et c’est vrai que ça aurait vraiment été dommage de gâcher les efforts que j’avais déjà fait lors d’un des cours que nous avions eus en commun. Ca ne paraissait pas phénoménal, mais pour moi c’était beaucoup.

Je proposais alors que l’on sorte d’ici, après quelques instants de silence, puisque … Bah on était dans les toilettes, ce n’était pas super comme endroit pour parler. Tout le monde aurait pensé ça, non ? Qui aurait aimé rester ici pour discuter avec quelqu’un ?


« Pourquoi ? On est aux toilettes Lins … Tu aimes vraiment cet endroit ? »

Il n’allait pas répondre que si quand même ? Enfin s’il y tenait vraiment j’accepterais de rester ici, mais bon … C’était comme il voulait, de toute façon je n’avais rien à faire pour le moment à part aller ranger la trousse que j’avais prise pour me soigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♛ L'intello de service ♕
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Lins Icho

∆ Age : 23
∆ Localisation : Poudlard/Londres

MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Ven 8 Nov - 21:24

C'est sans doute cela qui éloignait les gens le plus de lui: sa perspicacité. Car c'était clair qu'il fait un don inné pour fouiller les pistes, uniquement dans sa tête, et c'était comme s'il déballait sur une table une liste de flagrantes vérités. Seulement voilà le souci: les gens se répugnaient souvent à la vue d'une vérité. C'était une sorte de chose indestructible, incassable,invincible,tenace, qui resterait toujours là, un peu comme l'horloge de la Grande Tante Gertrude dans le salon de tes parents. Alors ils fuyaient, s'en écartaient, pour pouvoir susciter de nouvelles vérités, plus modernes, qui leur conviendraient beaucoup mieux. Et pour les plus vicieux, voire impatients, le mensonge semblait d'application. Excepté que cela ne s'assumait pas sans conséquence, les scrupules se faisaient lourds au fil du temps et la confrontation n'étant jamais bien loin, on lâche souvent prise pour faire face à nouveau à une vérité déplaisante, certes, mais réelle et indétournable.


Lins ne se cachait pas: lui non plus, certaines vérités ne lui tapaient pas vraiment dans l'oeil. Néanmoins, il ne se vantait pas d'user du mensonge pour s'en déjouer. Il préférait simplement s'écarter, rester bien tranquille. Tout en restant pour autant sur ses gardes, au cas où un jour, cette vérité viendrait encore à refaire surface, malgré qu'il avait tenté de l'enterrer six pieds sous terre pour bien l'enfoncer et la cacher. Mais peu de vérités lui semblaient ignobles ou déplaisantes, car Lins affrontait souvent la réalité, c'était quelqu'un d'inévitablement réaliste, avec les pieds sur terre.


Tout ce long déballage d'idées sur la vérité se bousculait dans la tête de Lins car en fait, il lui apparaissait que Junho invoquait une dernière tentative pour espérer ne pas devoir mentir ou bien faire face à un vérité.  Il ne l'harcelerait pas pour autant. C'en était assez de ce débat sans fin sur la vérité et les mensonges. Certes, le Serdaigle avait grande soif de savoir, mais seulement de ce qui se révélait comme universelle, comme connaissances exactes. Les portraits de personnes humaines, il laissait soin à celles-ci de les afficher elles-mêmes. Parfois, certaines ont tenté, en bonnes manipulatrices, de se masquer de lui comme elles le faisaient avec les autres. Cependant, avec son flair et son habituelle ingéniosité, Lins restait rarement dans le faux. Il ne prétendait pas être le Mentalist du Monde Magique, mais les gens avaient toujours sur eux quelque chose qui finissait, dans un futur proche ou lointain, à les trahir.


« Pourquoi ? On est aux toilettes Lins … Tu aimes vraiment cet endroit ? »


D'abord, il pensait avoir mal entendu sa question. Puis en se la repassant dans sa tête, comme quelqu'un qui rebobinerait une cassette, il se rendit compte que non. Il balbutia, un peu surpris d'une telle demande.


« Je..euh..non..je n'y suis pas vraiment lié.»



Un peu troublant comme circonstances. Mais quelques secondes après, un sourire jalonna ses lèvres et une idée drôle vint lui traverser l'esprit.


« Maintenant si tu veux commencer à faire ami-ami avec les toilettes, je t'en prie.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Junho Masaka


MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Dim 17 Nov - 14:00

J’étais contente d’avoir réussi à arranger la situation avec Lins, et sans avoir fait de nouveau une erreur dans ma façon de lui répondre ou d’agir. Enfin j’en avais fait une petite à son arrivée, mais elle ne s’était pas avérée très grave, j’avais réussi à me débrouiller pour la faire passer et il l’oublierait sûrement très vite. D’un côté, est-ce que l’on pouvait vraiment me reprocher d’avoir agit ainsi l’autre soir à Pré-au-Lard ? Est-ce que l’on n’aurait pas dit de moi que j’étais égoïste si j’avais refusée de venir pour continuer à dormir ? Dans tous les cas j’aurais fait une erreur, alors en définitif …

Ca m’avait un peu surprise que Lins me demande pourquoi je disais que l’on ferait mieux de sortir d’ici. Je m’étais attendue à ce qu’il réponde que oui, il voulait bien parce qu’on allait pas passer notre vie aux toilettes, mais non. En fait, je pensais que la réponse à sa question était évidente, les toilettes n’étaient pas le genre de lieu réputé pour être l’endroit idéal pour parler. Alors même si ça pouvait paraître étrange ou idiot de faire ça, je lui avais demandé s’il était attaché à cet endroit. Après tout, peut-être qu’il était resté là longtemps pour se cacher et déprimer après la mort de sa petite amie, histoire que personne ne le trouve, enfermé dans un des toilettes … Ahah, ça ferait presque sourire d’imaginer ça.

Apparemment je l’avais surpris à mon tour avec ma question. Il ne savait pas vraiment quoi répondre, à croire que ce n’était pas le même Lins qui m’avait demander quelque chose quelques secondes avant. Je ne le quittai pas du regard, attendant qu’il réussisse à me donner une réponse à peu près clair et compréhensible. Donc non, j’avais raison, il n’avait pas l’air de tenir à rester ici. Il reprit cependant bien vite son état normal, un sourire aux lèvres, pour m’adresser de nouveau la parole. Et ce n’était pas tellement mieux qu’avant, toujours aussi étrange comme propos …


« Eh, c’est pas moi qui demande pourquoi on devrait sortir d’ici à la place de rester, c’est toi ! Moi je veux sortir … Va faire un bisou aux toilettes si tu veux mais on sort après. »

Je fis quelques pas en direction de la sortie après avoir dit cela, m’arrêtant pour voir s’il suivait ou non. Il pouvait faire ce qu’il voulait, c’était son droit, tant qu’il acceptait que l’on sorte ensuite. C’était tout ce que je demandais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♛ L'intello de service ♕
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Lins Icho

∆ Age : 23
∆ Localisation : Poudlard/Londres

MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Dim 17 Nov - 23:07

La suggestion de Lins était assez saugrenue, comme si un humain pouvait se lier à un toboggan de porcelaine ( cfr Nemo ). Mais les esprits loufoques étonnaient Lins, le surprenaient. Ils les admiraient dans toute leur splendeur. C'était d'ailleurs une raison qui expliquait pourquoi le Serdaigle avait été l'un des rares de sa maison à avoir accepté Luna Lovegood pour ce qu'elle était , et de même se lier d'amitié avec elle. Le bizarre n'effrayait pas Lins. Cependant, c'était normal pour quelqu'un de tolérant qui acceptait toutes les différences.

D'ailleurs, qu'est-ce qu'il n'acceptait pas au final? Même la mort d'Elisea, il commençait à la digérer. Même le fait que Voldemort veuille instaurer son idéologie, il le concevait ( seulement l'usage de la violence, de la mort et l'injustice rendant son idéologie cruelle, il la détestait évidemment ). Le fait que sa mère soit devenue alcoolique, de s'être fait frappé à deux reprises par une fille, d'être un intello qui déballe des textes que personne ne comprend et qui les énervent du coup, et encore d'autres faits, tout ça il l'acceptait. C'est peut être l'intolérance qu'il se résignait le plus à refuser justement. Souvent voir des personnes bornées et intolérantes le rendait à chaque fois malade, l'irritait.

« Eh, c’est pas moi qui demande pourquoi on devrait sortir d’ici à la place de rester, c’est toi ! Moi je veux sortir … Va faire un bisou aux toilettes si tu veux mais on sort après. »

Lins éclata de rire, si bien qu'il dut se tenir au lavabo tellement ses secousses abdominales étaient puissantes. Loin lui venait cette idée, mais il fallait admettre qu'elle était assez hilarante ! Il la vit s'éloigner lentement de la porte des toilettes, et se décida à la rejoindre, passant un bras au dessus de son épaule comme de bons vieux potes.

« Au fond, à quoi bon changer notre relation même si j'ai appris que t'es une fille ? Ca ne servirait à rien, après tout on se plaisait bien dans notre amitié autrefois..mon pote !» dit-il en lui donnant un petit coup amical l'épaule et en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Junho Masaka


MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Dim 22 Déc - 16:08

Au départ, j’avais pensé qu’il serait assez difficile d’arranger la situation avec Lins, de réparer en quelque sorte la relation que l’on avait. J’avais fais des erreurs, lui aussi, enfin d’après moi. On avait tous les deux une part de responsabilités dans la situation dans laquelle nous étions maintenant, mais quand j’avais une idée dans la tête et que je pensais dur comme fer avoir raison, je ne la lâchais pas. Et Lins n’avait pas l’air d’être le genre de personne à faire ça non plus, donc on était plutôt mal parti … Finalement, on semblait tous les deux avoir fait des efforts et ainsi retrouver une partie de l’amitié que nous avions avant. J’espérais la retrouver seulement en partie, parce qu’au fond, j’étais convaincue qu’il serait impossible que ce soit exactement pareil. Des choses avaient changées, que ce soit pour moi ou pour lui, et ça il ne fallait pas l’oublier.

J’en avais un peu marre d’être ici, dans les toilettes dans l’école, et je suppose que tout le monde pourrait le comprendre, alors j’avais tenté de faire comprendre à Lins qu’il pouvait faire ce qu’il pouvait mais que je souhaitais réellement sortir. Apparemment, ça devait être drôle, parce qu’il rigolait vraiment … beaucoup. Je le regardais sans vraiment comprendre pourquoi il avait cette réaction, peut-être que c’était les nerfs … Enfin, je ne comprendrais sûrement jamais, et je n’avais pas vraiment envie de demander ce qu’il y avait de drôle dans ce que j’avais dis.

Après avoir observé Lins quelques instants sans rien dire, je finissais par me diriger vers la sortie, le laissant se calmer et éventuellement sortir également, s’il le voulait. Je me crispai légèrement en sentant son bras sur mon épaule en essayant de continuer à marcher plus ou moins légèrement l’air de rien. Je n’avais jamais vraiment aimé ce genre de trucs, et d’ailleurs j’avais toujours réagit comme ça, le peu de fois où ça m’arrivait. Je souris un peu en levant la tête vers Lins, contente qu’il dise que changer quelque chose ne servirait à rien. Ca évitait d’avoir une conversation du genre « on va mettre les choses au point pour avancer correctement d’accord ? ». En fait, je ne connaissais pas ces discussions, mais j’imaginais que ça devait être horrible.


« Oui, tu as raison. Ca vaut mieux comme ça. »

Je ne dis rien sur le surnom qu’il m’avait donné, il pouvait m’appeler mon pote s’il en avait envie, ça ne changeait pas grand-chose pour moi puisque de toute façon tout le monde continuait à penser que j’étais un garçon et non une fille. On sortit donc des toilettes (enfin) et je me baissais légèrement en accélérant un peu pour enlever le bras de Lins de mon épaule, que j’avais quand même fait l’effort de laisser jusqu’ici, et je me tournais vers lui en souriant.

« A plus tard alors ! »

Je repartais, ma trousse dans la main, en direction de mon dortoir pour aller ranger mes affaires maintenant que je m’étais soignée. Ca enlevait quand même un poids de savoir qu’avec Lins ça allait mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
♛ L'intello de service ♕
avatar
Que fais tu à Poudlard ?
Lins Icho

∆ Age : 23
∆ Localisation : Poudlard/Londres

MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée Sam 11 Jan - 21:38

Lins avait, sans mauvaise conscience au passage, utilisé le terme «  Pote » bien que Junho soit une fille. C'était simplement pour insérer une référence au temps d'autrefois, autrement dit, lorsqu'il ignorait la véritable identité de la Poufsouffle et qu'il la pensait du sexe masculin. A cette époque, quelle complicité ! Des rires, des regards malicieux. Jamais ça ne devait changer. Transformer dans autre chose que l'originalité de leur relation ne devait pas se produire pour lui. Et donc le surnom lancé, ainsi de façon hasardeuse, insinuait discrètement pour Junho que désormais , il n'y avait pas à s'inquiéter de l'avenir de leur amitié, et que de son point de vue, rien ne devait motiver un changement quelconque de toute façon.


« Oui, tu as raison. Ca vaut mieux comme ça. »


Lins se sentit soulagé de constater que Junho n'avait plus pour projet de s'opposer à ce qu'il disait, c'était un signe qui finalisait enfin une entente. Si on faisait le bilan, c'était l'une des rares depuis qu'il y avait eu la déclaration du vrai sexe de Junho jusqu'à maintenant. L'altercation dans la bibliothèque, la dispute au pub, ça n'avait rien eu de très renforçant pour colmater déjà les fissures qui auraient pu se former dans leur amitié.


Il ne tarda plus à se déloger des toilettes - c'est pas comme s'il allait y rester pour faire une déclaration à la lunette des wc comme l'aurait suggéré Junho - et rejoignit aussitôt la Poufsouffle. En se disant au revoir, Lins ne parvenait pas à dissimuler son petit sourire .


« A plus tard alors ! »



« Avec plaisir.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Que fais tu à Poudlard ?
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée

Revenir en haut Aller en bas

LINS&JUNHO - Aïe, je suis désolée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Upsidedown :: Poudlard :: Deuxième étage :: Toilettes-
Sauter vers: